Avis de recherche !!

Dans cet article, on ne recherche pas de père, mère, frère, soeur ... on recherche des maisons disparues !!

 


 

Il me fait plaisir de vous transmettre, des demandes d'informations, que des internautes m'ont communiqué par courriels.

Avec leur consentement, je publicise sur mon site, ces demandes tout à fait originales et pleines de sentiments...


Vous aimeriez me transmettre un "Avis de recherche", semblable à ceux décrits ci-bas ?

Écrivez moi, je vais vous publier dans cette page.

 

Et tout d'un coup que vous auriez réponse, on ne sait jamais !

 

Vous avez une réponse ou un indice, à un de ces avis de recherche ?
Écrivez moi, je vous mettrai en communication avec la personne concernée.



Nous avons 6 avis de recherche sur cette page.

Le dernier avis de recherche (#6) date de f.vrier 2014.

Nous avons trouver des réponses, pour les avis #4 et #6.

 


Avis de recherche numéro : 1

Courriel de Jean-Pierre

Bonjour Monsieur,

Je suis originaire de Baie-du-Fevbre, mais ma grand-mère Noury de Nicolet
avait une grand-mère acadienne, une Prince de St-Grégoire.

À sa mort, mon père a trouvé une série de vieilles photos dont celle
ci-jointe d'une vieille de maison de briques que nous n'avons jamais pu
identifier. J'ai déjà pensé qu'elle pouvait être dans un village, vu la
clôture de bois en face. Pourrait-il s'agit de St-Grégoire?

Comme vous connaissez bien le pays, peut-être la photo vous dira-t-elle
quelque chose.

Sinon, avez-vous des conseils à me donner sur les personnes ou les
organismes que je pourrais consulter.

Je vous remercie beaucoup,


Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


alt


 


Avis de recherche numéro : 2




Courriel de Andrée et Gaston


Cher M. Martel,
 

Qu'elle ne fût pas ma surprise de voir dernièrement l'épisode de "Passion Maison", ou il était question des vieilles maisons que vous déménagées et restaurées, auxquelles vous y mettez tant de cœur et dont vous savez si bien nous transmettre votre passion!

 

C'est que depuis un certain temps, mon conjoint et moi, cherchons une vieille maison de la Beauce qui aurait été déménagée à Vaudreuil, ou dans les environs, à la fin des années 70. Je ne sais pas s'il est possible que se soit vous, ou bien quelqu'un que vous connaissez qui l'aurait fait…

 

Il s'agit d'une assez vieille maison (probablement 150 ans) qui appartenait à son grand-père maternel, qui s'appelait Herménégilde Groleau. La maison se situait dans le Rang St-Bruno à St-Joseph de Beauce, près de St-Jules. Elle avait été démontée au complet en pièces, amenée et reconstruite tel quel, dans la région de Vaudreuil semble t-il. Elle avait 2 étages, une grande partie et une petite maison d'été, collée du côté droit ainsi qu'une galerie qui faisait toute la longueur. Le toit était de style canadien, en bardeau d'asphalte, et il y avait 3 lucarnes sur la grande partie ainsi que 2 cheminées (probablement 1 fausse) puis une autre cheminée à la petite partie.

 

Selon les souvenirs de ma belle-mère, le revêtement extérieur de la maison était d'abord de crépi (ou de chaux) de couleur gris, recouvert de petites roches (agrégats), et plus tard on lui a mis un parement de papier brique. Il est fort probable qu'elle n'est plus cette apparence aujourd'hui. Depuis, personne n'a eu de nouvelles de cet événement, ni n'a le nom du propriétaire ou encore l'adresse ou se situe cette propriété. On nous a dit aussi qu'une autre maison de Beauceville aurait été amenée aussi dans la même région, en même temps.

 

Jai tenté des recherches du coté de la municipalité de Vaudreuil et de la MRC, qui à ce jour, n'ont rien donné.

 
J'espère de tout mon cœur que vous pourrez m'aider, ou du moins me guider vers un organisme qui fait ce genre de recherches. Car nous aimerions vraiment savoir où elle se trouve, ou avoir le nom du propriétaire actuel afin de prendre contact avec lui, pour pouvoir éventuellement aller la voir, avec mes beaux-parents, en balade du dimanche. Nous leur en ferions une grande surprise, et un immense plaisir, ils auront bientôt 80 ans et ce serait vraiment un beau cadeau!
 
Félicitations pour tout votre beau travail, et attendons une réponse avec impatience.


Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


Avis de recherche numéro : 3




Courriel de Raymonde



Bonjour à vous,

J'ai vu l'émission au canal 133 hier soir, c'était très intéressant. J'ai deux ancêtres acadiens qui ont vécu à Saint-Grégoire dans  les années 1830. Savez-vous à  qui appartenaient ces maisons acadiennes lorsque vous en faites l'acquisition, qui a vécu dans ces maisons?

 

 

 

Si un jour vous rencontrez les noms de Paul et Hyacinthe Terriot ou François Bouchard, j'aimerais savoir dans quel coin de la paroisse ces maisons étaient bâties.J'écris en trois volumes mon histoire acadienne familiale et le plus d'informations je peux retirer, mieux ce serait.

 

 

Vous faites un magnifique travail afin que l'histoire reste toujours présente et qu'on n'oublie pas...surtout les jeunes qui n'en ont aucune notion aujourd'hui.

Si l'on ne sait pas d'où l'on vient, comment pourait-on savoir où l'on s'en va? dit le dicton.

 

 

Félicitations...



 

Avis de recherche numéro : 4, (La maison Dugal)



Courriel de Yvette B. et Hélène M., mars 2009



Nous sommes intéressés à savoir si vous connaissez la Maison qui était habitée par un monsieur Dugal qui était très âgé. Cette maison a été démolie, il y a quelques années. Elle était située à St-Michel de Bellechasse, à l’ouest, sur le petit chemin où il y a une petite chapelle, sur le côté du fleuve. Elle était en bois, pièce sur pièce et avait deux cheminées. Et à sa droite une petite laiterie en pierre. Nous vous faisons parvenir la photo en fichier joint et c’était à la fin des années 70.


Nous découvrons votre site avec grand intérêt et nous partageons votre passion qui resplendit de tous les mots que vous y mettez!!!! Les sentiments transparaissent tellement et cela nous réjouit et nous rejoint.
Y.B. et H.M.



alt





Voici monsieur Martel, une photo de la Maison Dugal en 2001. Voyez ce qui en restait !

Aujourd’hui (mars 2009), nous avons eu l’horreur de trouver sur ce terrain, une espèce de maison moderne, genre bungalow, sans aucun intérêt.





RÉPONSE à cet avis de recherche numéro-4 :

 

Bonjour,


En mars 2009, deux personnes vous ont écrit pour demander de l’information sur la maison Dugal de St-Michel de Bellechasse. Des personnes que je ne nommerai pas, ont bien connu Monsieur Dugal et sont souvent entrés dans la maison. Voici les informations qui m’ont été transmises :

Monsieur Dugal était bien connu à St-Michel comme quelqu’un de marginal, mais du genre sympathique. Il gagnait sa vie en vendant lui-même son lait qu’il  livrait à domicile, d’où la laiterie annexée à la maison. Il a travaillé à vendre du lait semble-t-il jusqu’au moment où il est tombé physiquement malade, à un âge assez avancé, mais d’autre part il avait commencé à limiter ses activités et n’était plus capable d’assurer l’entretien minimal de sa maison (qu’il habitait seul)et de sa personne.

De plus, il a semblé qu’il  ait commencé à souffrir d’une forme de démence cognitive. Messieurs x et x, entre autres personnes du village, ont tenté de lui venir en aide et de le visiter. Ils ont été témoins directs de la dégradation intérieure et extérieure sérieuse de la résidence, et de la présence d’animaux que le vieux monsieur n’arrivait pas à chasser et qui lui «volaient» sa nourriture en plus de détériorer le bâtiment d’une façon que vous pouvez imaginer. On parle ici de rats, de gros rats…

Finalement, quand il a été mordu par un rat durant son sommeil , les services sociaux et médicaux ont été alertés et le monsieur a été hospitalisé à Lévis où mon père l’a visité une dernière fois. Il serait décédé peu de temps après le placement. Par la suite, la maison aurait été laissée à l’abandon par la succession car elle était devenue trop insalubre pour être réparée sans frais excessifs. Sa démolition répondait fort probablement, quoique différée de quelques années, à des enjeux de santé publique comme c’est trop souvent hélas le cas de résidences habitées par des personnes âgées seules et aux revenus modestes.

Une bien triste histoire tant pour cette belle maison ancienne que pour son propriétaire. Elle a été bel et bien démolie et rien n’a été récupéré ou déplacé. Elle a en effet été remplacée par une maison d’architecture contemporaine populaire.

Bien à vous, avec mes félicitations pour votre superbe travail de conservation.

xx

 

RÉPONSE de Michel Martel, au courriel précédent :

Bonjour, inutile de vous dire que vous êtes extrêmement aimable de m'avoir transmis ces informations, qui sont extraordinaires comme témoin de "données de vie". Oui c'est une bien triste histoire, mais la réponse est trouvée, c'est comme faire un deuil de quelqu'un de disparu dont on retrouve les restes après plusieurs années de recherche, on peut enfin tourner la page.

Votre texte descriptif va passer à l'histoire, il est d'or pour moi. Je vais transmettre ce texte aux personnes concernées, entre autre 2 femmes passionnées qui sont en amour avec leur merveilleuse maison de pierre, qu'elles restaurent avec beaucoup d'amour et de respect depuis plusieurs années.

Une de ces 2 dames, Yvette, est une artiste peintre professionnelle, et elle a dessiné et peint de nombreuses vieilles maisons de l'ïle d'Orléans et partout au Québec. Elle est une grande amante des vieilles maisons, dont elle a dans sa vie restaurée 3 maisons anciennes.

Je crois qu'elle a déjà peinte cette maison Dugal, et c'est de elle que j'ai reçu cette demande de recherche.

C'est très dommage de la fin de vie de cette maison (et du monsieur Dugal également), parce que cette maison aurait pu être récupéré et restaurée ailleurs ou sur son terrain d’origine idéalement, comme plusieurs dossiers de maisons que vous pouvez voir sur mon site.

C'est juste une question de "timing", elle n'a pas été remarquer à temps par des personnes comme moi pour la récupérer, et que les gens qui ont fait démolir cette maison, n'ont pas vu plus loin que leur intérêt personnel vis à vis ce splendide spécimen de notre passé collectif. Sûrement par ignorance du fait que ces maison se récupère, ou tout simplement par désintéressement sans se poser de questions ...
Au niveau de la municipalité, on a également pas d’applaudissements à faire là, en émettant un permis de démolition, sans se poser quelques questions de sauvegarde patrimoniale d’artéfacts de leur région … il y en a un à la ville qui a dormi sur la “switch” comme on dit … Bref, la maison est disparue.

Encore une fois merci beaucoup de cet exceptionnel courriel qui m'a très ému.

Au plaisir de vous rencontrer un jour


Michel Martel

 

 

COMPLÉMENT d'informations sur cet avis de recherche :


Re-bonjour M. Martel,
Je vous remercie de cette fort aimable réponse. Si vous ou vos correspondantes voulez plus de détails sur l’histoire de la maison Dugal, j’en sais de plus mais ceux-ci sont plus «personnels» et je ne voudrais pas causer de la peine aux survivants de sa famille ,s’il en existe, en les donnant de façon trop publique:
 
M. Petit (c’était son prénom) Dugal a toujours été un excentrique, connu comme quelqu’un d’aimable, généreux et de socialement sympathique mais qui vivait en «vieux garçon» et pas très raffiné d’une façon vraiment naïve : il était négligé de sa tenue et de sa mise physique, et avait mauvaise odeur, ne changeant pas de vêtements même lorsqu’il sortait au village après avoir vaqué auprès de ses animaux de ferme.

Lorsqu’il est tombé malade, l’odeur dans la maison était devenue vraiment insupportable, et problématique même pour les voisins ou les passants. Lorsque messieurs x et x, offraient de le transporter dans leur voiture pour ses commissions ou rendez-vous médicaux, l’odeur y persistait durant plusieurs jours et madame x pouvait dire à son mari : «Je sens que tu as amené Petit!» et a dû exiger qu’il le transporte dans les véhicules de travail, le Jeep ou le 4x4, plutôt que dans la voiture familiale servant au transport de leurs enfants.

Si la maison eut été récupérée, nul doute que ce n’eut été que la carcasse de pierre et que l’intérieur eusse dû être totalement curé, notamment des excréments des animaux nuisibles qui l’avaient envahie.

Quand M. Dugal est tombé malade, messieurs x et x, ont été témoins oculaires du fait que découragé et las de n’être pas capable de se débarrasser des rats et des souris, il avait opté pour les nourrir afin de les dissuader de s’attaquer à lui : Peu après sa morsure, il avait reçu monsieur et madame x, assis à sa table de cuisine et mangeait du pain.

Tout en parlant, il a ouvert la porte d’une autre pièce à portée de main et a lancé un morceau de pain par terre, les personnes x ont vu et entendu environ 5 gros rats accourir pour le ramasser!!!!!!

Quand M. Dugal a été emmené par les services sociaux à l’hôpital de Lévis, monsieur x l’y a visité. Il avait toujours connu M. Dugal comme un homme au teint basané par les travaux d’extérieur, et ne l’a pas reconnu immédiatement car ses cheveux avaient été rasés par les infirmières et il avait le teint blanc laiteux, «décapé» par les soins d’hygiène et dermatologiques qu’on lui avait apportés. Il était très religieux, et les infirmières ont découvert qu’il portait toujours une ceinture de crins dit «cilice»: à force de changements physiques, et de négligence de soins médicaux et d’hygiène, le cilice avait «collé» sur la peau blessée qui s’était partiellement reformée par-dessus. Il a fallu une mini procédure chirurgicale pour le lui retirer…
 

Bien à vous et également au plaisir de vous rencontrer un jour!

 xx


 

COMMENTAIRES de Hélène et Yvette, qui ont sugérer cet  avis de recherche au début :


Bonjour Michel

WOW, quelle histoire … Mais imagines-toi qu'Yvette connaissait une partie de l'histoire du monsieur Dugal, car elle avait déjà frappé à sa porte pour visiter la maison et elle avait senti l'odeur qui s'en dégageait...!!!!

Elle lui avait même écrit pour pouvoir visiter sa maison et un voisin l'en avait dissuadé à cause de l'état de la maison. Il y avait un étang en avant de la maison, dans lequel ce monsieur Dugal, pêcheur également, emmagasinait dans cette eau des anguilles, qu’il mangeait … Elle pourrait en parler plus longuement, c'est tellement intéressant et pathétique tout cela.

Présentement, dans le village de St-Michel de Bellechasse, monsieur Jocelyn Lauzier travail au montage d'un livre "Mémoire du village".

Nous lui avons transmis les informations de cet avis de recherche, et voilà ce qu’il nous a répondu et envoyer pas courriel :

Bonour mesdames,

Je travaille présentement au montage d'un livre "Mémoire du village" avec de vieilles photos recueillies ici et là dans le village. Tout est encore dans mon ordinateur.

En attachement: des photos de la Maison Dugal au fil des ans et des photos d'Edmond «Petit» Dugal, le dernier à l'avoir habité. La maison a contruite par un Dugal été habité que par ses descendants. Elle fut démolie après la mort de «Petit».

Vu le délai d'impression, il serait important qu'on se parle aujourd'hui ou demain si possible.
En plus du livre, je dois présenter un diaporama de ces photos au déjeuner-brunch de la Fabrique dimanche le 5 février. Bon an mal an, 200 à 300 personnes y viennent.

Tout le mode se souvient de «Petit» Dugal» (tout un personnage!). Je vous raconterai quelques anecdotes à son sujet.


Jocelyn Lauzier
Photographe
Webestre du site municipal de Saint-Michel-de-Bellechasse
http://www.saintmicheldebellechasse.com/

Voici des photos que monsieur Lauzier, photographe, nous a envoyé de la Maison Dugal, des familles qui l'ont habitées et de son dernier héritier Edmond (Petit) Dugal.

Avec les photos d'Yvette depuis 1975, on voit l'évolution de la décrépitude de ce beau monument historique. Cela nous en donne des frissons...

Aussi, il y a des photos de quelques peintures de cette belle maison Dugal.

Régale-toi et attache ta tuque car ça frappe fort aussi!!!!!

Nous communiquerons avec madame X,  pour la remercier de ce courriel de réponse à l’avis de recherche.

Ta réponse à toi, vis à vis cette dame, nous a touchées aussi fort que son message à elle. TU ES VRAIMENT UNIQUE MICHEL. Nous sommes vraiment heureuses de te connaître et d'avoir pu bénéficier de tout ton savoir et ton adresse pour notre maison. Tu es dans nos coeurs et dans notre maison tout le temps.

On te souhaite une Bonne soirée et nos chaleureuses salutations à Maryse qui est aussi un être unique!!!

Au plaisir de vous revoir

Yvette et Hélène XX

 

Famille Dugal, chemin des érables

 

 

 

 

Edmond "petit" Dugal

 

 

 

 

 Edmond "petit" Dugal

 

 

 

 

Huile sur toile de la maison Dugal, Yvette Boulanger.

 

 

 

 

Huile sur toile de la maison Dugal, Yvette Boulanger. 

 

 

 

 

Huile sur toile de St-Michel de Bellechasse, Yvette Boulanger. 

 

 

 

 

Photo de la maison Dugal, et de son étang à anguilles.

 

 

 

 

Photo de la maison Dugal.

 

 

 

alt

L'état de la maison, en 2001.

 

 

 

 

 

Ce qui restait de la maison, v'là pas si longtemps...

 

 

 


Avis de recherche numéro : 5 (une maison de Ste-Anne des plaines)

 

 

Bonsoir monsieur Martel,
 
J`ai consulté votre site hier soir et je l`ai trouvé très interressant. J`ai une question concernant les avis de recherche des vieilles maisons. Est-ce que cela peut s`appliquer à rechercher la provenance d`une vieille maison centenaire qui n`est pas nécessairement construite en pieces sur pièces mais dont les murs sont en planches très larges et les poutres de soutien travaillées à la hache.

 

Je m`explique, ma fille habite à Ste-Anne Des Plaines dans une maison centenaire qui date environ de 1910 d`après les informations de la municipalité. Elle a été déménagée d`un endroit dont elle ignore l`emplacement. Tout ce qu`elle sait, c`est que la maison serait une ancienne école de rang.
 
Pensez-vous que ce serait possible de la mettre dans vos avis de recherche, qui sait, peut-être quelqu`un pour lui donner les réponses à ses questions.
 
Merci de m`aviser si cela est possible  et je vous ferai parvenir les photos de la maison.
 
 
 Je vous envoie les photos de la maison qui est située  sur le boul Ste-Anne à Ste-Anne Des Plaines mais qui originalement serait une ancienne école de rang probablement à Laplaine. Elle aurait été construite vers 1910. Les 2 premières photos montrent la maison après qu`elle fut déménagée à Ste-Anne des Plaines sur le boul. Ste-Anne. Il est possible qu`elle ait déjà été déménagée 2 fois, la première fois c`était sur le rang Lepage à Ste-Anne des Plaines selon les informations que nous ont donnés les voisins.
 
Sur la 2e photo on voit la maison après les rénovations en 1978.
 
Si quelqu`un peut nous aider à retracer les origines  et l`histoire de cette maison cela nous ferait plaisir.
 
Merci beaucoup et continuer votre beau travail.

 

Micheline

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Avis de recherche numéro : 6, (Une maison de Lauzon-Lévis) 

 

 Courriel de S. R. (en Janvier 2014).

Monsieur Martel,
 
J'ai obtenu votre nom de monsieur Berthier de Matériauthèque à St-Cyrille-de-Lessard.
Je recherche une maison ancienne qui a vu naître mon grand-père Richard.  Elle était située sur la Pointe-de-la-Martinière à Lauzon (Lévis) et elle a été démoli vers les années 1983.  La personne l'aurait démolie pièce par pièce numérotées dans le but de la rebâtir ailleurs et j'ignore l'endroit. Elle est connue sous le nom de maison Guay-Poiré.
J'aimerais savoir si je peux la retrouver. Ou connaissez-vous quelqu'un d'autre qui l'aurait démolie.
Vous trouverez la photo ci-jointe de cette maison.
 
Je vous remercie pour votre attention et félicitations pour votre beau site.
 
S.R.

 

 

 

Courriel de S. R. (en Février 2014).

Monsieur Martel,
 
Suite à votre dernier courriel concernant mes recherches dans le but de retrouver la maison de mon grand-père Richard, vous m'avez donné le nom de monsieur Yves St-Pierre de Beaumont.
En effet monsieur St-Pierre a participé à la démolition de cette maison.
Il mentionne qu'elle n'a pas été reconstruite mais qu'elle a servi à différentes constructions à St-Germain de Kamouraska et à Baie St-Paul.  Il avait acheté la cuisine d'été et il l'a reconstruite la même année comme un bâtiment secondaire à une ancienne maison du village de Beaumont.  
 
Je vous remercie grandement pour vos informations et je poursuis l'élaboration de mon livre sur mes quatre ancêtres.
 
Au plaisir
 
S. R.
Québec.

 

 

 

 

Qui est en ligne?

Nous avons 22 invités et aucun membre en ligne

04-150x150.jpg

Copyright © 2016 Michel Martel / Pièce Sur Pièce - Tous droits réservés