choisir une catégorie →

GÉNÉRAL

Beaucoup plus de contenu pour les abonnés
Vous devez vous inscrire (abonnement) pour voir l'ensemble des articles de cette section du site.
La survie du site ... dépend des abonnements.  Merci !

94- L'ancienne forme d'isolation d'une maison au "Piccoti de chevillettes", qu'est-ce que c'est ?

 

 

L'isolation ancestrale des murs d'une maison, avec un crépi soutenu par un "piccotti de chevillettes", est probablement, la technique d'isotion la plus vielle que l'on peut trouver sur un vieux carré de maison de bois, du 18ième siècle et quelques fois du début du 19ième.

 

Le "piccotti de chevillettes" est en fait, l'ensemble d'un milliers de petites chevilles de bois franc, qui sont plantés dans le mur de pièce sur pièce d'une maison, pour retrenir le crépi isolant et de finition du mur.

 

Cet isolant peut se faire sur les murs extérieurs comme sur les murs intérieurs.

 



 

Je vais vous montrer 3 exemples de cet éléments d'isolation sur des murs anciens.


L'exemple #1 d'un "piccotti de chevillettes", appliqué sur les 2 faces de murs (intérieur et extérieur) d'une très vieille (18ième siècle) et très grande maison de Baie St-Paul, qui a malheureusement été enlevée de son endroit d'origine vers 2012.

L'exemple #2 d'un "piccotti de chevillettes", appliqué sur les faces intérieures de murs d'une maison de 200 ans (d'origine acadienne, Béliveau, de St-Grégoire, Ville-de Bécancour), lorsqu'on a cureté ce mur dans la maison, le piccotti était encore présent sur les murs, mais le crépi de terre argile du pays était disparu.

L'exemple #3 d'un "piccotti de chevillettes", appliqué sur les faces intérieures de murs d'une maison de 200 ans, de la région de Bellechasse.

 

Voyons ces exemples :



 

L'exemple #1 d'un "piccotti de chevillettes", appliqué sur les 2 faces de murs (intérieur et extérieur) d'une très vieille (18ième siècle) et très grande maison de Baie St-Paul, qui a malheureusement été enlevée de son endroit d'origine vers 2012.

 

-1

 

 Voici la longue maison de plus de 200 ans de Baie St-Paul, telle qu'elle appraissait lors de son démantellement en 2012.

 

 

-2

 

 



 

 

Et voici sur les photos suivantes 3 à la fin, ces fameuses petites chevillettes de bois qui sonty plantées dans le mur pour retenir le crépi :

 

le "piccotti de chevillettes".


Sur ces photos, on ne voit que les petites chevilletes de bois, le crépi de ciment de chaux, qui s'agrippait sur ces chevillettes, ayant été enlevé.

 

-3

 

 

 

 -3b

 

 

 

-4

 

 

 

 -5

 

 

 

-6

 

 

 

 -7

 

 

 

 -8

 

 

 

-9

 

Je vous invite à voir le dossier de cette maison, sur la section maisons archives, dossier # 53, la maison Simard de Baie St-Paul.

 

 



 

L'exemple #2 d'un "piccotti de chevillettes", appliqué sur les faces intérieures de murs d'une maison de 200 ans (d'origine acadienne, Béliveau, de St-Grégoire, Ville-de Bécancour), lorsqu'on a cureté ce mur dans la maison, le piccotti était encore présent sur les murs, mais le crépi de terre argile du pays était disparu.

 

-10

 

De photos 10 à 15, voici un mur piccotté de petites chevilles de bois franc,

pour retenir à l'origine comme isolation de ces murs d'une maison (Béliveau) de St-Grégoire,

un crépi d'argile et de chaux.

 

 

-11

 

 

 

-12

 

 

 

-13

 

 

 

-14

 

 

 

-15

 

 



 

 

L'exemple #3 d'un "piccotti de chevillettes", appliqué sur les faces intérieures de murs d'une maison de 200 ans, de la région de Bellechasse.

 

Cet exemple sera présenté plus tard, lorsque j'aurai trouver dans mon inventaire, les photos de cette maison de St-Raphael dans Bellechasse.

 

 

 

 

 

Qui est en ligne?

Nous avons 13 invités et aucun membre en ligne

05-150x150.jpg

Copyright © 2020 Michel Martel / Pièce Sur Pièce - Tous droits réservés