choisir une catégorie →

GÉNÉRAL

Beaucoup plus de contenu pour les abonnés
Vous devez vous inscrire (abonnement) pour voir l'ensemble des articles de cette section du site.
La survie du site ... dépend des abonnements.  Merci !

99- Ne vous faites pas berner par le mot ACCRÉDITÉ, lorsqu'il s'agit d'un inspecteur en bâtiment.

 

Petite note en passant :

Ne vous faites pas berner ...

Malgré ce que disent certains inspecteurs en bâtiments sur le marché ou certains agents d'immeuble ou courtiers :

IL N'Y A PAS DE CERTIFICATION NI D'ORDRE PROFESSIONNEL PROVINCIAL D'INSPECTEURS EN BÂTIMENTS,inscrit au registre gouvernemental.

DONC IL N'Y A PAS VRAIMENT D'INSPECTEURS QUE L'ON VEUT BIEN DIRE "ACCRÉDITÉS OFFICIELLEMENT" au sens de la loi sur les ordres professionnels.

Il n'y a que des associations, qui se disent aussi "officielles" une que l'autre.



Elles ramassent des cotisations de leurs membres, (comme dans bien des associations, tout commence par l'argent ...) , et "en retrour", elles "gratifient" leurs membres, d'une accréditation maison, selon un barême d'évaluation des compétences qui varie d'une association à l'autre.

Dites vous que n'importe qui enfin de compte, peut "s'octroyer" le titre d'inspecteur en bâtiments, avec ou sans expériences en construction.

C'est une profession sans vraiment d'encadrement professionnel au sens d'une règlementation homogène officielle gouvernementale.

 

Les meilleurs inspecteurs (res) en bâtiments, demeurent les personnes de métier, qui ont une forte expérience de chantiers dans un ou plusieurs domaines de la construction et qui ont accumulés au cours des années, de l'expérience tangible et des connaissances générales ou spécialisées relatives à la construction.


Avec ou sans une "supposée accréditation officielle d'associations diverses",

ce sont les meilleurs professionnels en inspection sur le marché.

 

Ne vous faites pas berner par la mot "accrédité" ...

 

 

 

Qui est en ligne?

Nous avons 13 invités et un membre en ligne

07-150x150.jpg

Copyright © 2016 Michel Martel / Pièce Sur Pièce - Tous droits réservés