Beaucoup plus de contenu pour les abonnés
Vous devez vous inscrire (abonnement) pour voir l'ensemble des articles de cette section du site.
La survie du site ... dépend des abonnements.  Merci !

----------Martel-Béliveau (segment-6), début du projet de REMONTAGE de la 2ième maison.

Segment-1, 1979, acquisition de la "ruine" de la maison Bergeron.
Segment-2, 1984, début de la restauration de la maison Bergeron ; l'implantation de l'âme de la maison.
Segment-3, isolation du toit, et différentes photos extérieures de la maison Bergeron dans les années 1990.
Segment-4, une vue d'ensemble intérieure et extérieure de la maison Bergeron, photos de 2006 à 2009.
Segment-5, une vue de la finition de l'étage de la maison Bergeron.
Segment-6a, 1996, acquisition et récupération de notre deuxième maison, la maison Prince.
Segment-6b, 1996, suite de la récupération de la maison prince.
Segment-6, travaux de 2003, début du projet de remonter une deuxième maison (la maison Prince), accolée à la maison Bergeron.
Segment-7, travaux de 2004, remontage structurel de base de la maison Prince.
Segment-8, travaux 2006, isolation des murs et finition temporaire de la maison Prince, pour utilisation immédiate.
Segment-9, travaux de joints de ciment entre les pièces de mur de la maison Prince.
Segment-10, travaux 2009-2010, finition au rez-de-chaussée de la maison Prince.
Segment-11a, travaux 2012-2013, finition d'une chambre de la maison Prince.
Segment-11b, travaux 2012-2013, finition d'un plancher et début de finition extérieure de la maison Prince.
Segment-12, travaux 2014, finition extérieure de la maison Prince, recouvrement de murs en planches verticales.
Segment-13, travaux 2015, fin de finition extérieure de la maison Prince, et explication sur la planche rejet d'eau.
Segment-14, travaux 2016, une petite chambre "en cabane" au grenier de la maison Prince.


Depuis l'automne 2003, nous (la famille Martel-Béliveau), avons débuté la restauration d'une autre maison ancestrale de notre région.

La maison "Prince"

Cette maison deviendra une "rallonge" à la maison Bergeron.

Je vous montrerai plus tard, des photos de la récupération de la maison Prince en 2003. Pour l'instant voyons quelques étapes du remontage de cette ,maison de près de 200 ans.

 

01- Photo-86

La nouvelle maison, va se reconstruire à l’endroit de l’abri (appentis) à bois

 

 

alt
Photo-87

L'appentis est enlevé

 

 

alt

Photo-88

Creusage

 

 

alt

Photo-89

Fondation de béton, celle qui sera cachée dans la terre.

 

 

alt

Photo-90

La fondation arrête au niveau du sol. Elle sera isolée par L’EXTÉRIEUR, à double épaisseur avec de l’isolation de récupération appelée « des cœurs de portes ». Résistance thermique totale de R30. Très efficace pour couper l’humidité et le froid du sol, qui normalement serait en contact avec la fondation. De plus cet isolant par l’extérieur permet de garder la masse thermique du béton du « côté chaleur » ; contrairement à l’isolation conventionnelle de la fondation par l’intérieur qui garde cette masse thermique de béton du « côté froid ». Cet isolant est cloué directement sur la fondation fraîche lorsque les formes sont enlevées 12 à 15 heures après le coulage. La fondation (fondation dite verte) demeure accessible pendant 24 heures, pour accepter des clous poussés par marteau à air compressé. Par la suite plus rien n’est clouable dans le béton qui durcit et prendra sa couleur gris pâle. Saviez-vous qu’une fondation de béton peu prendre jusqu’à 7 mois avant d’être durci complètement de part en part ?

 

 

alt

Photo-91

Préparation de la pierre pour commencer la maçonnerie de la partie supérieure des fondations, (la partie hors-terre). Cette maçonnerie de pierres donnera l’impression de l’extérieur, que la maison est toujours assise sur une ancienne fondation de pierre.

 

 

 

alt

Photo-92

Maçonnerie de la fondation de pierre.

 

 

Le mur arrière de la maison va être à 8 pouces du niveau du sol sur une fondation apparente de pierres, très près du sol comme à son origine.
Les murs Est et Façade seront à 2 pieds du sol sur une fondation apparente de pierres, suivant la forme du terrain qui descend à cet endroit. Cette partie de fondation en pierre sera pulvérisée à l’uréthane par l’intérieur pour compléter adéquatement l’isolation des fondations.

alt

Photo-93

Maçonnerie de pierre

 

 

alt

Photo-94

Maçonnerie de pierre

 

alt

Photo-95

Installation de nouvelles soles et des poutres de cave.

 

alt

Photo-96

Installation de nouvelles soles et des poutres de cave

 

 

alt

Photo-97

Lavage des matériaux, comprenant :
Poteaux équarris d’un très ancien bâtiment de ferme acadien de la région. Ce bâtiment (plus que bicentenaire) bâti entièrement en clous forgés, dans la même époque que la maison, m’a fourni des matériaux caractérisés par leur volume impressionnant de grosseurs, ils ont été utilisés pour la construction de la structure et le plafond de la cave.

Longues soles de gros volume.

Poutres du plafond de la cave, provenant d’un hangar que j’ai démonté à Lotbinière en 02-03, les poutres utilisées dans la construction de ce hangar (vers 1880), provenaient d’une ancienne maison qui avait été démolie sur place. Elles sont magnifiques, ce sont des poutres qui autrefois étaient utilisées comme soutien du deuxième plancher de la maison. Placées ainsi au lieu des lambourdes typiques de cave, peut créer un certain anachronisme, mais je n’avais que ces pièces de bois de disponibles, et aussi bien les installées là que de les voir "grisonnées" et se perdre dehors.

 

alt

Photo-98

Lavage à pression avec dégraisseur biodégradable, très efficace, (disponible dans la région de Lévis seulement). Procédéqui ne meurtrit pas le bois si utilisé à bonne distance. À éviter pour ce genre de travail le « sandblast au jet de sable » qui détruit totalement le grain et la patine du bois, et rend la surface du bois grugé comme du bois de mer.

 

alt

Photo-99

Planches du plafond de la cave. Planches épaisses dites « de croûte » provenant de pin majestueux, d’il y a plus de 200 ans de notre région. Cette planche de croûte provient du bâtiment de ferme de l’agriculteur J.C. Parr. C’était la planche du toit de ce bâtiment. Ce genre de planches était la première tranche de l’arbre lorsqu’on le passait au moulin à scie, la planche etait amincie à la hache à l’endroit où passaient les poutres du toit du bâtiment. Coupé à scie de chasse. On utilisait cette planche, (qui était en somme un rebut du sciage) comme planche de toit de bâtiment de ferme, planche de toit de maison, ou comme madriers de premier plancher de la maison. C’est un peu ce dernier aspect qui est reconstitué ici ; j’ai placé les poutres de la cave à la même distance que ce qu’était les chevrons (arbalétriers) du bâtiment ; pour être capable de recevoir cette planche de croûte à l’endroit des encoches à la hache des anciens.

 

alt

Photo-100

Planches du plafond de la cave.

 

 

alt

Photo-101

Plancher de travail prêt pour recevoir la structure. Un contreplaqué a été cloué sur les planches de croûtes, comme plancher de travail qui servira tout au long de la restauration. Aux toutes fins des travaux intérieurs, un plancher de pin de finition, viendra recouvrir ce recouvrement de sol de contreplaqué.

 

 

alt

Photo-102

Transport de la structure

 

alt

Photo-103

18 et 19 octobre. Remontage des murs du carré de pièces. Sur la photo, moi-même (grosse lunette de sécurité), mon frère Louis (qui a démonté plusieurs maisons de pièces, il y a plus de vingt ans avec moi), il est aujourd’hui entrepreneur en construction moderne, et mon neveu Francis.

 

 

alt

Photo-104

Remontage des murs. Les murs semblent pencher par l’intérieur, c’est tout à fait normal, les murs de ces anciennes maison ont un « fruit » vers l’intérieur. Certains bouts de poutres sont grugés par de la pourriture d’infiltration d’eau à cet endroit, elles seront restaurées et « patchées » en temps et lieux.

 

 

alt

Photo-105

Remontage des murs.

 

 

alt

Photo-106

Remontage des murs.

 

 

alt

Photo-107

Lavage des poutres de la structure du toit.

 

 

alt

Photo-108

Lavage des poutres de la structure du toit

 

 

alt

Photo-109

Installation des poutres de plafond du rez-de-chaussée, elles sont emballées de carton et polythène pour les protégées, parce qu’elles ont été en 2001-2002 décapés des enduits de peintures au préalablement pendant l’hiver. Le bois à nu est ainsi protégé, jusqu’à ce que la maison soit complètement étanche. Ce genre de travail de préparation de certains matériaux de la structure, se fait plus aisément à porter de travail sur tréteaux, qu’une fois installée.

alt

Photo-110

Remontage des murs.

 

alt

Photo-111

Installation des sablières, poutres maîtresses qui ceinturent le haut des murs et reçoivent la structure du toit. Celle qu’on voit en installation sur la photo est la seule originale de la maison, les 3 autres ont été refaites à l’ancienne avec des poutres de grange similaires.

 

 

alt

Photo-112

Installation des sablières, ces longues poutres qui viennent ceinturer et fermé le haut des murs de pièce. Sur ces sablières viendra s’asseoir les arbalétriers de la structure du toit.

 

 

alt

Photo-113

Début du remontage de la structure du toit. Ici encore, ces pièces de bois ont été préalablement nettoyées, ce qui accélèrera plus tard l’étape de finition du 2ième étage.

 

 

alt

Photo-114

Remontage de la structure du toit. On remarque les paquets de planches d’origine du toit, qui ont aussi été nettoyés au préalable ; mises en paquets cagés pour un séchage adéquat et grimpés au deuxième plancher par la machinerie, avant l’installation de la structure de toit. (Économie de temps et d’énergie)

 

 

alt

Photo-115

Les planches du toit ont été nettoyées et sont prêtes pour la réinstallation. Elles sont toutes numérotées et seront installées aux mêmes endroits qu’à l’origine sur la structure du toit. Certaines seront remplacées (à cause des nombreux trous des cheminées qui ont troué le toit avec le temps), par des planches similaires provenant des planches verticales qui recouvraient l’extérieur de la maison et de récupération sur d’autres bâtiment du même âge que la maison. On me voit sur la photo … Beau bonhomme n’est-ce pas mesdames !! ayoye !!

 

 

alt

Photo-116

Le remontage de la structure des murs et du toit de cette maison bicentenaire est complété, elle est juxtaposée en partie sur la première maison. L’ensemble prend forme.

Qui est en ligne?

Nous avons 77 invités et un membre en ligne

01-150x150-0323.jpg

Copyright © 2016 Michel Martel / Pièce Sur Pièce - Tous droits réservés