Beaucoup plus de contenu pour les abonnés
Vous devez vous inscrire (abonnement) pour voir l'ensemble des articles de cette section du site.
La survie du site ... dépend des abonnements.  Merci !

DOSSIER 31 : MAISON CARIGNAN (segment-1)

 

Segment-1, vue d'ensemble au début de la récupération, début des travaux de curetages intérieurs
Segment-2, curetage extérieur et fin du curetage de l'étage
Segment-3, fin du curetage du rez-de-chaussée
Segment-4, fin du curetage extérieur
Segment-5, démontage final de la maison
Segment-6, début du remontage à St-Mâlo
Segment-7, carré de pièces et charpente de toit
Segment-8, réinstallation de la planche d'origine sur toit et pignons
Segment-9, l'ossature pour l'isolation
Segment-10, suite de l'ossature, les coyaux, l'isolation
Segment-11, préparation du toit pour son revêtement de tôle pincée
Segment-12, finition extérieure + installation des planchers de madriers
Segment-13, Installation des planchers au Rez-de-Chaussée.
Segment-14-A, Finition de la maison, huilage des planchers.
Segment-14-B, Finition de la maison, huilage des planchers, finition extérieure.

 

 

 


Je vous présente une belle maison de pièce sur pièce sciées de 5 à 6 pouces d'épaisseur.

Grandeur du carré de maison de de 28 x 24 pieds, construite en 1856, récupérer à l'été 2011.

LA MAISON CARIGNAN, du village de Gentilly.

Cette maison a été récupéré en septembre 2011, et sera remontée à l'été 2012, à St-Mâlo, dans la région de Sherbrooke.

La maison est dans un très bon état  de conservation dans ses matériaux de base. Elle est rehaussée de terre sur une large fondation de ciment de la première moitié du 20ième siècle ou de la fin du 19ième. Le toit est les murs extérieurs, ont toujours été bien entretenue contre les intempéries, la maison était encore habitée en mai 2011.

Suites aux premiers travaux de curetage de la maison, on peut constater que les matériaux de base de la structure de la maison, sont de gros volume. (pièce sur piéce des murs, charpente de toit, madriers de plancher).

Matériaux provenant de gros arbres qui étaient présents sur les lieux il y a plus de 150 ans. 

 


Ce dossier explicatif de la maison, grossira à mesure que les travaux de récupération et de futur remontage de la maison s'effectueront dans le temps.

Voici les matériaux qui font partie de l'ensemble de la récupération de la maison.

  • Les 2 planchers de madriers de pin d'origine.
  • Le carré des murs en pièce sur pièce
  • La charpente de toit en grosses poutres écarries à la hache.
  • Les planches du toit et des pignons d'origine.
  • Les planches murales rabotées à la main avec couleurs anciennes, de finition des murs intérieurs.
  • La large planche d'origine vertcale, du recouvrement des murs extérieurs.
 

 

alt

Photo-1

Sur photos-1 à 9, on peut voir la forme extérieure architecturale de la maison, typique du milieu du 19 ième siècle. Le carré de maison est bien droit st solide sur ses anciennes fondations de béton.

Naturellement, cette fondation actuelle n'est pas celle d'origine, puisque, comme plusieurs vielles maisons du village de Gentilly, la maison était autrefois plus près de fleuve. Dans le dernier quart du 19ième siècle, le village au complet de gentilly à été déménagé de plusieurs centaines de pieds, sur le promontoir actuel du village.

Dans ce temps là, pour déménager des maisons, les gens "roulaient" les charpentes de ces vielles maisons de pièce sur pièce. Des billes de bois rondes insérées sous les maisons, premettaient de les tirer ( de les "haler") avec la force animale (chevaux, boeufs). Cette fondation de béton ne date probablement pas du "grand" déménagement du village. On a refait les fondations actuelles probablement dans la première moitié du 20ième siècle.

La maison semble avoir été toujours bien entretenu, ce qui offre souvent l'avantage de récupérer un beau carré de maison sain.

Présentement un recouvrement de bardeaux d'amiante est présent. SOUS ce recouvrement se cache un recouvrement âgé de déclin de planches de pin. Et SOUS ce déclin se cache le recouvrement d"origine de la maison composé de larges planches bouvetées posées à la verticale.

Nous verrons plus loin dans ce dossier,  à mesure que les travaux de curetage s'effectueront, ces différents recouvrements.

Les premières photos de ce segment, illustrent la maison dans son dernier état d'habitation, lors de sa récupération, avant les travaux de curetages.

Les photos de la deuxième moitiée de ce segment, montrent le début du curetage intérieur.

 

alt

Photo-2

alt

Photo-3

alt
Photo-4

 

alt
Photo-5

 

alt
Photo-6

 

alt

Photo-7



alt
Photo-8



alt
Photo-9


À la cave.

 

alt

Photo-10

Sur les photos-10 et 11, on voit de la cave haute de 7 pieds, que la maison est bien assise droite sur la fondation. Au plafond de la cave on remarque le très bon état de conservation des grosses lambourdes solides d'épinette rouge. (lambourdes = poutres de plafond)

On remarque aussi le dessous les larges madriers de plancher d'origine de la maison ; également en bon état de conservation. Madriers bouvetés d"épaisseur de 1.5 à 1.75 pouces d"épaisseur, taillés avec la forme de l'arbre.

(Pour les initiés dans le domaine des matériaux anciens, j'ai expliquer à maintes reprises sur mon site, ce que signifie cette caractéristique, de matériaux délignés avec la forme de l'arbre. Faites un recherche sur mon site, avec la fonction recherche du haut de chaque page du site, en écrivant "forme de l'arbre")

 

alt
Photo-11

 


Au rez-de-chaussée

 

alt

Photo-12

Comme on peut le voir sur les photos-12 et 13, que l'intérieur complet de la maison, sur les 2 étages, a été moderniser sur le gypse vers les années 1970. Le plafond apparait sur de la petite latte de bois du début de la première moitié du 20ième, sans intérêt pour de la récupération. Les solives et plafond d'origine se cachent  sous ce recouvrement de lattes.

Sous ces recouvrements modernes, se cache "l'histoire" de la maison.

 

alt

Photo-13

 

alt

Photo-14

 Sur les photos-14 à 26. le curetage du rez-de-chaussée est commencé. 

 

alt
Photo-15



alt
Photo-16

Les matériaux plus récents sont enlevés des murs et plafond. On découvre en dessous des recouvrements actuels, sur les murs, un ancien recouvrement de planches bouvetées, rabotées à la main, boudinées dans les joints et délignées avec la forme de l'arbre.

Très belle trouvaille qui va faire le bonheur des futurs restauratrices restaurateurs de cette maison.

On peut voir sur ces belles planches murales, les supperpositions des peintures employées pendant le 19 et début du 20 ième siècle.

Plusieurs sections de ces VONT ÊTRE NUMÉROTTÉES, au cas où les gens qui acquireront cette maison, seraient du genre "puriste" pour une réutilisation de cette vielles planche, à certains endroits de mise en valeur ancienne de la future finition de l'intérieur. ces numérotages leur seront pratique, pour conserver des sections de planches homogènes.

Cette ancienne planche murale, est présente sur les 4 murs de pourtour du carré de la maison.

 

alt

Photo-17

 

Sur les photo-17 et 18, on voit la cicatrice dans le coin Façade-Est de la maison, de l'emplacement d'origine de cette époque, de l'escalier de coin à palier.

 

alt
Photo-18



alt
Photo-19

 

alt

Photo-20

Sur cette photo-20, on voit à la lueur de la lumière, le rabotage manuel des planches et le petit boudin, bouveté à la main aux joints de chaque planche.

 


alt
Photo-21

Photos-21-22-23, on voit le mur arrière de la maison. Encore une fois sur sa vielle planche de recouvrement qui se cachait sous les recouvrements modernes et les modules des armoires de cuisine et de la salle de bain moderne, éléments qu'on a vu sur la photo-13.

 

alt
Photo-22

 

alt
Photo-23

Sur photo-23, l'emplacement placardé d'une ancienne porte à l'arrière de la maison, réapparait

 

alt

Photo-24

Sur photo-24, une partie du plafond, qui semble avoir été le plafond de la "chambre des parents" sur le coin Arrière-Ouest de la maison, est encore coloré d'une très ancienne teinture végétale rouge, à base de chaux. Très vieux.

Une des solive du plafond (poutre), à été sectionner  pour laisser passer la cheminée de brique du 20ième siècle, que l'on voit dans le bas-droit de la photo. C'est pas irréparable, il s'agit de voir de quelle façon la future remise en valeur de l'intérieur de la maison sera planifiée par les futurs acquéreurs.

Dans toute récupération d'une maison ancienne, c'est impossible de récupérer une maison de A à Z tout à fait intacte. C'est bien normal, la maison a vécu et été transformer au cour des générations qui l'ont habiter. Mais tout est réparable, c'est du cas par cas pour trouver les solutions.

 

alt

Photo-25

On remarque également sur la photo-25, que 3 solives de plafond du côté Est de la maison, possèdent des cicatrices d'encoches qui ont été incisées sur le dessous des solives lorsqu'on a recouvert ces solives d'un plafond de lattes (voir la photo-12).

Les solives ne sont pas pour autant "perdues" il y a des trucs pour les restaurer. Je discuterai de ces futures possibilitées avec les  nouveaux acquéreurs.

 

alt

Photo-26


À l'étage

 

alt

Photo-27

Le curetage des matériaux modernes qui recouvraient les murs de chambres est commencé. C'est de la démolition pur et simple, rien d'intéressant n'est à conserver.

 

alt

Photo-28

 

alt

Photo-29

Les plafonds et murs de chambres, on été isoler dans la première moitié du 20ième siècle, avec de la ripe de bois.

 

alt

Photo-30

 

alt

Photo-31

 

Quelques vielles planches des anciennes divisions de chambres de l'étage ont été récupérées sous le gypse. L'endos de certaines planches était tapissé de vieux journaux, ici sur la photo-31, une date apparait sur un bout du " journal de Québec, mars 1864 ".

 

alt
Photo-32



Sur cette photo-32, on commence à voir le haut des murs du carré de pièce sur pièce.

On constate le volume impressionnnant de ces "pièces d'arbres".

C"est de bonne augure, je crois que le carré de pièce des murs va nous réserver de belles surprises.
 

 

alt
Photo-33

 
 
Sur photos-33-34-35

Les plafonds de chambres démolis, on commence à voir la charpente de toit et sa planche de toit.

 Charpente composée de gros chevrons et entrits massfs, encore bien sain.

La planche de toit est large et bien conservée. Belle découverte.
 
 
alt

Photo-34

 

 

alt

Photo-35

 

Les travaux de curetage continuent en ce 9 juillet 2011, je vous invite à visiter les autres segments de ce dossier, pour visualiser la récupération complète de cette maison. à l'été 2011.


 

Qui est en ligne?

Nous avons 62 invités et un membre en ligne

13-150x150.jpg

Copyright © 2016 Michel Martel / Pièce Sur Pièce - Tous droits réservés