Beaucoup plus de contenu pour les abonnés
Vous devez vous inscrire (abonnement) pour voir l'ensemble des articles de cette section du site.
La survie du site ... dépend des abonnements.  Merci !

DOSSIER 30 : MAISON THIBAULT-SOULARD, de St-Augustin de Desmaures (segment-1). Historique et récupération.

Segment-1, constats historiques et vue d'ensemble de la maison à sa récupération.
Segment-2, début du document d'expertise de la maison.
Segment-3, suite du document d'expertise de la maison.
Segment-4, fin du document d'expertise de la maison.
Segment-5-a, Lavage intérieur.
Segment-5-b, Travaux extérieurs.
Segment-5-c, Travaux extérieurs et coloration.

Segment-6, photos de la restauration complétée, à l'intérieur (photos de février 2014)
Segment-7, photos de la restauration complétée, à l'extérieur (photos de mars 2014).

 

 

 


 

 

La maison Thibault-Soulard est en cours de restauration, depuis la fin de l'année 2011.

 

Cette restauration sera complété à l'automne 2013.

 

 Maison bicentenaire, est la propriété (depuis 2009) de la municipalité de Saint-Augustin-de-Desmaures.


Cette maison a été construite vers 1810-15 par Joseph Thibault, au 486 route 138 dans la municipalité de Saint-Augustin (à l'ouest de St-Augustin).


Elle a été acquise par la ville, et déménagée d'un bloc au centre-ville historique de St-Augistin en 2009.



 

Ce dossier relate plusieurs étapes de cette belle et grande aventure de remise en valeur par une municipalité,
d'un de ses plus vieux artéfact de son histoire régional.

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

Voici un résumé du contenu de ce dossier sur la maison Thibault-Soulard :

 

 

Dans le segment 1, vous verrez une chaîne de titres des propriétaires de cette maison sur presque 200 ans.
Des photos de l'état de la maison lors de sa récupération par la ville de St-Augustin.

 

Dans le segment 2, la présentation d'un document réalisé en 2011 par Michel Martel, sur l'évolution architecturale de la maison Thibault-Soulard dans le temps.
Ce segment présente l'analyse de éléments (architecturaux et historiques) de l'extérieur du bâtiment.

 

Dans le segment 3, la suite de la présentation de ce document.
Ce segment présente l'analyse de éléments (architecturaux et historiques) de l'intérieur du bâtiment.

 

Dans le segment 4, la suite de la présentation de ce document.
Ce segment présente l'analyse de éléments (architecturaux et historiques) de l'intérieur du bâtiment, et l'analyse des éléments de l'étage du bâtiment.

 

Dans le segment 5, des photos de certains travaux de restauration.

 

Dans le segment 6, des photos de la restauration presque achevée, prises en mai 2013.

 

 

 

 



 

 


À ne pas manquer ...




À ne pas manquer, deux conférences  de Michel Martel,

sur l'évolution architectural de la maison Thibault-Soulard dans le temps,

planifiée pour le 27 février et 27 mars  2014.


Cette conférence fait partie de la programmation des activités,

qui vont entourer l'ouverture officielle de cette maison au public.

 



Pour réservation pour la conférence, communiquez avec Caroline Arpin au 418 878-4662, poste 6609.

 

 

 



 



En 1984, la municipalité de Saint-Augustin-de-Desmaures, montrait déjà un visage de précurseur pour le temps, dans la protection du patrimoine bâti patrimonial de son territoire.

 

En effet, le comité de protection du patrimoine et de l'environnement de Saint-Augustin, fit rédiger par des professionnels en 1984, un inventaire architectural de la ville.

 

Cette initiative est tout à l'honneur de cette ville.

 

Félicitations !

 

 

 

 

C'est à partir de cet inventaire, que je vous présente la chaîne de titres, des propriétaires de la maison Thibault-Soulard, depuis le début de sa construction dans les premières décennies du 19ième siècle.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On constate sur cette chaîne de titres, que la maison est demeuré depuis sa construction d'origine (1816 ?) à 1910, pendant près de 100 ans, dans les familles Thibault.

 

Puis par la suite, pendant presque 50 ans dans les familles Soulard.

 

C'est la raison de sa dénomination aujourd'hui de :

 

LA MAISON THIBAULT-SOULARD.

 

 



 

 




Voyons quelques photos de la maison avant les travaux de restauration, lors de sa récupération par la Ville de Saint-Augustin en 2009, et sise sur son nouvel emplacement au centre-ville de la municipalité.



 

 

alt

 

 

Sur 2 faces de murs à l'extérieur, la maison est encore sur l'apparence du papier brique rouge, provenant probablement des années 1930-50.

 

Elle présente une architecture de toit à forte pente, avec un galbe de toit plus prononcé en façade que sur le versant arrière.
Mode néoclassique oblige, ce galbe en façade provient de la deuxième moitié du XIX ième siècle, avec ses 3 lucarnes à toiture tronquée. Nous verrons plus loin dans ce dossier, que la forme de toit d'origine était pentue, sans galbe, très influence régime Français.

 

Le type d'ouverture de fenêtres à 6 carreaux, ornementé et calibré sur le mur façade, possède aussi un caractère Néoclassique.

Nous verrons dans l'examen élaboré que j'ai fait de l'évolution architecturale de la maison sur 200 ans d'histoire, que sont apparence d'origine, "avait des airs" très Français.

 

 

 

 

alt

 

alt

 

 

 


 

 

 

alt

 

L'arrière du bâtiment que l'on voit sur la photo ci-haut, est typique des murs Nord de bâtiments provenant du "profond" régime Française.
Peu d'ouvertures, petites, et 2 fenêtres de laiterie intérieure sur le coin Nord-Est du bâtiment.

La fenêtre de laiterie la plus haute sur le mur est la première de l'origine de la maison. L'autre située au coin des murs Nord-Est, provient de l'agrandissement du bâtiment, milieu XIX ième siècle.

 

 

 


 

 

 

 

alt

 

 

 

L'intérieur du bâtiment, montre les traces des dernières modes qui ont influencé la maison. Restants de murs et plafonds à caissons de la deuxième moitié du XIX ième siècle, murs en crépi de teintes diverses, tapisseries multiples à certains endroits.

 

Toute la description et l'analyse de cet intérieur seront décortiquées dans les segments suivants.

 

 

 

alt

 

alt

 

alt

 

alt

 

 

 Sur la photo ci-haut, une partie de l'ancien plafond (dessous du plancher de madriers de l'étage), est demeurée sur sa patine de bois vieilli et bruni par les fumées du temps.

La peinture n'a jamais recouvert ce bois très ancien, témoin de l'origine de la première vie dans la maison au début du XIX ième siècle.

 

 

 


 

 

 

 

 

alt

 

alt

 

La charpente de toit est typique des influences du régime Français. Encore une fois, je décortique dans les segments suivants, les indices historiques que nous révèle cette charpente.

 

Sur 200 ans, cet espace de l'étage de la maison est toujours demeuré de type "grenier". Il n'y a jamais eu de chambres sur cet étage, excepté une cabane, voir photo suivante.

 

 


 

 

 

alt

 La chambre-cabane du grenier.

alt

 

 

 


 

 

 

alt

 

alt

 

Quelques photos qui montrent les joints entre les sections de madriers qui forment le plancher du grenier.

 

On remarque des pièces de bois découpées avec la forme des bouts de madriers pour mieux sceller le plancher.

 

 

alt

 

alt

 

alt

 

alt

 

 

 

 


 

 

 

alt

  

 

Sur un des murs de la cabane, une fenêtre d'origine de la maison probablement, qui provient d'une des ouvertures du mur arrière de la maison.

 

Encore sur place et témoin lointain de la fenestration à petits carreux de la maison à ses débuts.

 

 

 

alt

 

alt

 

 

Madriers de plancher de l'étage, qui témoignent par l'usure du pied,  le vécu que nous dévoile la maison qui a protégé 8 ou 9 générations à nos jours (2013).

 

Voyons sur les segments suivants, l'analyse  de l'historique architectural, que j'ai effectué sur cette maison.

 

 

alt

 

 

 

Qui est en ligne?

Nous avons 94 invités et un membre en ligne

12-150x150.jpg

Copyright © 2016 Michel Martel / Pièce Sur Pièce - Tous droits réservés