Beaucoup plus de contenu pour les abonnés
Vous devez vous inscrire (abonnement) pour voir l'ensemble des articles de cette section du site.
La survie du site ... dépend des abonnements.  Merci !

----------Carignan (segment-14-B), Finition, huilage des planchers.

Segment-1, vue d'ensemble au début de la récupération, début des travaux de curetage intérieurs
Segment-2, curetage extérrieur et fin du curetage de l'étage
Segment-3, fin du curetage du rez de chaussée
Segment-4, fin du curetage extérieur
Segment-5, démontage final de la maison
Segment-6, début du remontage à St-Mâlo
Segment-7, carré de pièces et charpente de toit
Segment-8, réinstallation de la planche d'origine sur toit et pignons
Segment-9, l'ossature pour l'isolation
Segment-10, suite de l'ossature, les coyaux, l'isolation
Segment-11, préparation du toit pour son revêtement de tôle pincée
Segment-12, finition extérieure + installation des planchers de madriers
Segment-13, Installation des planchers au Rez-de-Chaussée.
Segment-14-A, Finition de la maison, huilage des planchers.
Segment-14-B, Finition de la maison, huilage des planchers, finition extérieure.

 

 

Dans ce segment-14-B, nous verrons :

 

Le huilage des planchers, et l'aspect extérieur de la maison avec sa finition presque complétée.

 

 

 

 

 

 

 Photo-29

On se souviendra que dans le segment-13 sur la photo-223, on voit la poutre d'acier (H-Beam) transversale au plafond, qui soutien le centre des solives de plafond.

 

Sur ces photos-29 et 30, on la voit ici après qu'elle ait été recouverte (capage) de planches de pin neuf.

 

Sur les photos suivantes # 31 et 32, on voit cette menuiserie de "capage de poutre", que j'ai coloré à l'ancienne pour s'homogénéisé avec le restant des teintes du plafond ancien.

 

 

 

 

 Photo-30

 

 

 

 

Photo-31 

 Coloration de la poutre (solive) de soutien.

 

 

 

 Photo-32

 

 

 

 



 

 

Le huilage des planchers.

 

 

 

 

 Photo-35

Le huilage des plachers a commencé par l'étage. On voit ici le résultat après l'application de 3 couches d'huile Livos de type "NATURELLE".

 

 Sur cette photo-35 , et sur toutes les autres photos que vous allez voir sur cette page qui illustrent le huilage des planchers,

ON REMARQUE LA DIFFÉRENCE QU'IL Y A ENTRE UN PLANCHER SABLER À LA MAIN AVEC UNe PONCEUSE, ET UN SABLAGE FAIT À LA MACHINE INDUSTRIELLE À SABLER.


En effet si vous examiner cette photo-35, vous allez remarquer que l'on voit les usures des madriers provoqués par le frottement des pieds, tout au long des 150 ans d'existance de cette maison.

 

Cette usure se remarque par la présence des noeuds qui s'usent moins vite que le bois mou qui l'enroure.

 

Le sablage manuel à la ponceuse, donne un plancher innégal et qui a beaucoup de caractère ancien.

 

(Contrairement à un plancher qui aurait été sabler à la machine industrielle et qui serait devenu égal en perdant ce caractère intrinsèque d'un plancher ancien ...)

 

 

Vous pouvez également faire ce constat sur les photos suivantes de cette page : les photos # 36, 44, 45, 47, 48.

 

 

 

 

 

 Photo-36

 

 

 

 

 

 Photo-37

 Le plancher de la salle d'eau de l'étage, une fois huilé.

 

 

 

 



 

 

 

 

 

 Photo-33

 Avant de huiler le plancher du rez-de-chaussée, j'ai fait de la coloration de "vieilissement à l'ancienne" entre certains madriers.


Ce type de coloration, vient unifier le plancher et lui donner une allure de plancher ancien qui n'a jamais été refait, et qui a vécu au travers ses lavages dans le temps.

 

On remarque sur les photos 33 et 34, cette "subtile" coloration artificielle, qui vient faire toute la différence dans la rendu final du huilage.

 

 

 

 Photo-34

 

 

 

 

 

 

 Photo-44

 

Sur photos 44 et 45, une fois que le plancher du rez-de-chaussée est huilé, on voit l'effet de la coloration de vieillissement des madriers.

 

 

 Photo-45

 

 

 

 

 Photo-46

 

 

 

 

 

 Photo-47


Photos 47 et 48, le huilage est complété à 3 couches.

 

Le lustré que l'on voit présentement provient de l'application récente de la troisième couche. Cette couche a été chauffée avec un pad spécial pour une meilleure adhérence et une homogénéité.

 

Ce lustre provient de cette étape. Il va s'atténuer légèrement dans les prochaines semaines de séchage, pour offrir un lustre plus effacé sur le côté de la brillance, et de même la patine atteinte par la huilage va pâlir légèrement.

 

 

 

 

 Photo-48

 

 

 

 

 



 

 

 La finition extérieure de la maison.

Avril 2014.

 

 

 

 

 Photo-38

 

 Il ne reste que la construction des perrons à effectuer, et la maçonnerie d'une pierre de finition sur le haut de la fondation qui déborde du niveau du terrain, pour que la finition extérieure de la maison soit complète.

 

Nous avons quand même avec ces photos, une très belle vue de l'apparence finale traditionnelle de la maison.

 

 

 

 Photo-39

 

 

 

 

 

 Photo-40

 

 

 

 

 

 Photo-41

 

Sur la partie Nord de la cuisine d'été et de la grande maison, les petites fenêtres de laiteries traditionnelles sont de mise.

 

 

 

 Photo-42

 

 

 

 

 

 Photo-43

 

Magnifique bâtiment !

Belle remise en valeur !

 

Les propriétaires de cette maison, qui ont supervisé et contracté eux-même leur maison, ont fait des choix judicieux dans le rendu architectural et le choix des matériaux, pour respecter le passé noble de cette maison.

 

Longue "continuité de vie" à la maison Carignan, dans son nouvel environnement montagneux des Cantons de l'Est.

 

 



 

 

D'autres photos de la finition de la maison, en 2015.

 

 

 

 -44

 

44 = Maconnerie d'une pierre d'apparat, sur l'équerre de fondation, qui avait été faite dans le haut de la fondation, pour recevoir cette pierre.


(Voir les photos #33 et #34 sur le segment-7 de ce dossier, on apperçoit l'équerre qui a été fait dans le haut de la fondation, pour recevoir cette pierre de finition que l'on voit ici)

 La maison redonne l'impression ancienne, qu'elle est comme à l'origine de sa construction, assise sur un solage de pierre, à environ 10 pouces du sol.


L'entrée de cave à droite de la photo, qui referme à plat comme à l'ancienne. Un système hydraulique intérieur de cette trappe, permet d'ouvrir sans forcer, ces panneaux de fermeture.

 

 

-45

 45 = Avec la même pierre que le solage, maçonnerie de ce foyer performant.

 

 -46

46 = Ici sur ce plafond de bois de pin neuf,

on voit la teinte que donne l'utilisation de l'huile Livos

de couleur : Cerisier-Miel #244-428

 

C'est la même huile colorée que l'on voit aussi sur la photo précédente #45, sur les boiserie de porte, fenêtre et côté de l'escalier à droite de la photo.

 

 

Qui est en ligne?

Nous avons 15 invités et 2 inscrits en ligne

07-150x150.jpg

Copyright © 2016 Michel Martel / Pièce Sur Pièce - Tous droits réservés