Beaucoup plus de contenu pour les abonnés
Vous devez vous inscrire (abonnement) pour voir l'ensemble des articles de cette section du site.
La survie du site ... dépend des abonnements.  Merci !

----------Martel-Béliveau (segment-6-A), début du projet de la 2ième maison, récupération de la maison "Prince" à St-Grégoire.

Segment-1, 1979, acquisition de la "ruine" de la maison Bergeron.
Segment-2, 1984, début de la restauration de la maison Bergeron ; l'implantation de l'âme de la maison.
Segment-3, isolation du toit, et différentes photos extérieures de la maison Bergeron dans les années 1990.
Segment-4, une vue d'ensemble intérieure et extérieure de la maison Bergeron, photos de 2006 à 2009.
Segment-5, une vue de la finition de l'étage de la maison Bergeron.
Segment-6a, 1996, acquisition et récupération de notre deuxième maison, la maison Prince.
Segment-6b, 1996, suite de la récupération de la maison prince.
Segment-6, travaux de 2003, début du projet de remonter une deuxième maison (la maison Prince), accolée à la maison Bergeron.
Segment-7, travaux de 2004, remontage structurel de base de la maison Prince.
Segment-8, travaux 2006, isolation des murs et finition temporaire de la maison Prince, pour utilisation immédiate.
Segment-9, travaux de joints de ciment entre les pièces de mur de la maison Prince.
Segment-10, travaux 2009-2010, finition au rez-de-chaussée de la maison Prince.
Segment-11a, travaux 2012-2013, finition d'une chambre de la maison Prince.
Segment-11b, travaux 2012-2013, finition d'un plancher et début de finition extérieure de la maison Prince.
Segment-12, travaux 2014, finition extérieure de la maison Prince, recouvrement de murs en planches verticales.
Segment-13, travaux 2015, fin de finition extérieure de la maison Prince, et explication sur la planche rejet d'eau.
Segment-14, travaux 2016, une petite chambre "en cabane" au grenier de la maison Prince.


À l'été 1996, nous avons récupéré, sur le rang "pointu" de notre village de St-Grégoire (devenu le chemin Héon depuis 1970),   une autre maison ancestrale acadienne.

 

La maison "Prince", maison de près de 200 ans.

 

Cette maison deviendra une rallonge à notre maison "Bergeron".

 

Ce segment-6 A vous montre des photos de la récupération de la maison Prince en 1996.

 

 

-1

 

 Voilà de quoi avait l'air la maison, lors de sa récupération.

 

Maison abandonnée depuis une décennie, sur le bord du chemin. L'agriculteur s'étant construit en neuf à l'arrière (toit rouge), la maison servait de hangar.

 

              -2

 

 

 

                      -3

 

 


 

 

 

 

                              -4

 Sur la photo-4, la maison à sa récupération en 1996, sur la photo-4a ci-bas, la maison restaurée en 2017... la pente de toit est redevenue pentue comme à son origine.

                              -4a

 

                                              -5

 Sur la photo-5, la maison à sa récupération en 1996, sur la photo-5a ci-bas, la maison restaurée en 2017...

                                               -5a

 

 

Mais commençons par le début, c'est à dire la récupération de la maison (segments-6a et 6b), puis les années de travaux qui vont mener à cette réalisation ((segments-7 à 14)

Allons y ...

 


 

 Le début ...

Le curetage extérieur de la maison commence.

 

 

 -6

 

 

 

 -7

 

 

 

 -8

 Photo-8-9-10, voici le toit complètement cureté, qui nous montre une charpente de toit à "pannes" d'influence du régime français.


On voit également le premier recouvrement des murs extérieurs en planches verticales bouvetées et blanchies jadis au lait de chaux.


C'est ce qui a été rendu lors de la restauration, photo-8a ci-bas.

 

-8a

 

 

 

 -9b

 Photo-9b, le mur arrière cureté, on voit sa planche de recouvrement d'origine.

 

 

 La charpente de toit à pannes.

 

 

 

-10

De même facture que la charpente de toit de notre première maison (la maison Bergeron), celle-ci est identique, ce qui laisse supposé que la maison à été construite dans les même décennies du tournant du 19ième siècle.

 

Charpente avec 4 fermes de toit, reliées entre elles par des pannes à l'horizontales, et contreventées sur chaque versant de toit,  par deux "perchaudes" (contrevents) qui se croisent en croix de St-André à la base.

 

On remarque sur la photo-10, que l'on a placardé à un moment donné de l'histoire de la maison, une fenêtre en façade gauche.

 

 -10a

 

 

 -11

 -12

 -13

 

 

 

 -14

 Photo-11, le triangle de planches de pignon du haut du pignon, à clous forgés, et taillées à l'herminette en bizeau à leur base pour venir se jointer étanche, avec les autre planches de pignon plus longues en dessous.

 

 Les 2 différentes pentes de toit, 

 

 

 

 -15

 

 sur photo-15

La première flèche à gauche = La première pente pentue à la française, avec un vieux restant de bardeaux de bois de toit encore présent.

La première flèche à gauche = La deuxième pente, galbée, cintrée à la Québécoise. Le coyau est fait avec un tronc de cèdre courbé.

 

 

 

 

 -16

 Le coyau est fait avec un tronc de cèdre courbé.

 

 

 -17

 Le coyau est fait avec un tronc de cèdre courbé.

 

 


 

 

 Le curetage intérieur de la maison

 

 

 

 -20

Le curetage de l'étage. Toutes les divisions de chambres sont enlevées, pour dévoiler la charpente de toit et les planches de toit d'origine.

 

 

 -21

 Photo-21, meuble armoire en bois solide, qui servait de tablette de cheminée pour une ancienne cheminée de brique qui se trouvait sur le pignon Droit.

 

 

 -22

 

 

 

 -23

Sur photo 23, les murs intérieurs en pièce sur pièce étaient à l'origine peints en blanc avec un lait de chaux, c'est de cette façon qu'ils seront rendus lors de la future restauration.

 

 


 

 

 

 -24

Photos 24-25, le curetage de la partie arrière droite de la maison.

 

 

 -25

 

 


 

 

 

 -26

 Photo-26 le mur façade,

lors de la récupération.

 

 

 -27

 Photo-27 le mur façade

les divisions intérieures sont enlevées.

Une fenêtre de façade se cache sous le lambris de planchette à la droite de la photo.

 

 

 

 -28

 Photo-28 le mur façade

le lambris de planchettes est enlevé, on découvre les murs de pièce sur pièce, blanchis.

Les murs intérieurs en pièce sur pièce étaient à l'origine, peints en blanc avec un lait de chaux,

Également on remarque au plafond, sous la peinture blanche écallé, une vielle couleur de plafond de bleu prusse et de vert tendre.

 

C'est avec ces découvertes de chaux sur les murs et de couleurs anciennes au plafond, que cette section de la maison sera restaurée et remise en valeur.

 

C'est ce que l'on voit sur les photos-29 et 30 suivante.

 

 

-29

Photo-29, remise en valeur des murs en pièce sur pièce blanchis (ici avec latex).

 

 

-30

Photo-29, sur une section du plafond,

conservation et remise en valeur  des anciennes couleurs de bleu et de vert que le plafond a dèjà eu.

Un rappel du passé.

 

 


 

 

 

 -31

Photo-28 le mur façade,

le lambris de planchettes est enlevé, on découvre les murs de pièce sur pièce, blanchis et la fenêtre de façade à l'extrême droite de la photo, qui avait été condamnée, il y a très longtemps, presquement à l'origine de la maison.

 

Nous voyons la restauration actuelle, sur la photo-32 suivante.

 

 -32

Photo-29, la fenêtre manquante est réapparue.

 

 

 

Qui est en ligne?

Nous avons 55 invités et un membre en ligne

13-150x150.jpg

Copyright © 2016 Michel Martel / Pièce Sur Pièce - Tous droits réservés