Dossier-1 : ---VENDU--Nov18----Hangar de ferme +/- 200 ans (rare), avec charpente de toit complexe d'influence Régime Français, clous forgés.

Segment-1, début de la présentation du structurel.

Segment-2, suite de la présentation et démontage final et l'entreposage


 

 


 

HANGAR VENDU, 26 novembre 2018

 

 

 


 

 

 

Hangar exceptionnel par son âge et sa charpenterie.

Bâtiment de ferme rare de nos jours.

 

 

Ce hangar est à vendre, tel que récupéré, transport non inclu :

 8900.oo $

 

Il y a quelques pièce de bois à réparer ou changer sur la structure de ce bâtiment très ancien, j'ai ces morceaux de remplacement de disponible, et je peux faire le remontage structurel du bâtiment. Le tout en sus du prix de vente.

 

Pour les informations sur le remontage, consultez moi.

 

 


 

 Détails techniques préliminaires :

 

grandeur : 19’ x 26’8"

hauteurs murs 9’6"

hauteur du pignon de 10’ et 1 "  (du faîte à SUR la sablière).

Je n’ai pas pris l’angle du toit mais remarquons que l'angle de faîte des chevrons est d’angle plus petit que 90%.

4 solives de plafond au rez et plancher à l’étage.

Ce qui a été récupéré :

  • les planches du toit, (pas celle des pignons ni les planches extérieures, trop endommagées),
  • le plancher de l’étage,
  • la charpente de toit ,
  • le structurel à poteaux des murs, (les soles du bas des murs n'ont pas été récupéré)
  • les portes et quelques planches de l’intérieur.

 


 

Une description générale du bâtiment :

 

Les photos montrent le structurel de la bâtisse dans ses détails, ainsi que les avaries au bâtiment tels qu'ils se présentent lors de la récupération de cet artéfact très ancien, en aout 2018.

Il est tout à fait naturel, qu'un tel bâtiment, qu'une telle antiquité, de, ou de plus de 200 ans, qui s'est rendu à nous de nos jours, a subi beaucoup plus d'avaries qu'un bâtiment du dernier quart du 19ième.

Mais tout est réparable, restaurable, reconstituable. Je n'ai aucun problème avec ça.

C'est la raison pour laquelle, ce bâtiment d'exception devrait être structurellement remonté et restauré sous ma supervision.

 

Le bâtiment provient du premier rang en haut (parallèle) de la 132, à Gentilly. Ce secteur dans la vallée du St-Laurent était en développement au 18ième.
Le propriétaire du bâtiment mentionne, qu'il avait entendu dire de personnes plus agés du coin, que ce bâtiment aurait été déplacé à son emplacement actuel, se situant autrefois un peu plus loin sur la terre, près d'un cours d'eau.


J'ai remarquer des traces de ce déplacement, parce que le bâtiment avait deux épaisseurs de soles à certains endroits et de nouvelles grosses soles à d'autres. D'après moi s'il a été déménagé, ce déplacement s'est effectué en bloc et non pas démonté et remonté.

 


 

Les réparations à faire sur le  bâtiment :

 

  • Comme mentionné ci-haut, c'est normal qu'une telle antiquité, probablement plus que bicentenaire, nous arrive avec des avaries. Mais toutes ces réparations, ne seront pas visible de l'intérieur du bâtiment, puisque ce sont toutes des avaries qui apparaissent À L'EXTÉRIEUR de la structure.

  • Vous verrez tout au long de la description des photos de ce dossiers, que je j'identifie les avaries à réparer ou à remplacer.

  • Je fournis avec le prix de vente, les matériaux similaires, nécessaires à ces réparations.

  • On peut voir des photos de ces matériaux de rechange, à la fin de cette page Web.

 


 

Description en photos documentées du bâtiment,

bonne lecture !

 

 

-1

 

Ces trois premières photos, m'ont été fournie par le propriétaire des lieux, qui avait commencé à cureter le bâtiment,

AVANT que je sois informé de sa démolition complète.

 

Lorsque je l'ai découvert, j'ai acquis le bâtiment pour une récupération-sauvegarde de ce rare bâtiment.

 

Voici les détails techniques de ses interventions, que m'a donné le propriétaire :

 

La photo-1 montre le bâtiment tel qu'il était lors de la prise de décision de sa démolition. Toit de tôle. Murs recouvert de tôles, papier-brique goudronné, et déclin de bois.
À l'intérieur, les murs étaient recouverts de planches, et l'espace sous ses planches était rempli de rip et de sciure de bois de la fin du 19iéme.
Ce hangar avait à l'origine une cheminée de pierre au mur pignon Droit, et par la suite une cheminée de briques.
Le bâtiment a probablement servi de fournil, de forge, de hangar.

 

-2

 

Photo-2 un premier curetage des revêtements extérieurs des murs, montre la planche d'origine sur le mur Façade et sur les pignons.

Planches très avariées par de la pourriture, ce matériel n'a pas été conservé.

Le curetage du toit montre un bardeau de cèdre à clous carrés du 19ième.

 

 

-3

 

Photo-3,  les planches de toit curetées, le propriétaire à récupérer les planches, sans mettre de numérotage,

il a selon ses dires récupéré l'entièreté des planches de toit.

 

Elles ont une belle couleur patiné de 200 ans à l'intérieur, et l'extérieur nous laisse voir des traces d'anciens clous forgés et carrés, pour les couches successives de bardeaux de cèdre qui ont recouvert le bâtiment.

 


 

 La suite des photos, ont été prise par moi, lors de la récupération du bâtiment
lorsque je l'ai découvert, avant la démolition complète et irréversible qui l'attendait.

 

 

-4

 Photo-4

Voici l'état dans lequel j'ai trouvé le bâtiment :

  • Il ne restait que quelques planches des murs extérieurs, très pourrites.
  • L'intérieur des murs était complètement curetés de ses finitions de murs et de son isolant de rip de bois.
  • La planche de toit avait été récupéré sans numérotage.
  • Et la structure des murs et la charpente de toit, était presque prête à être résupéré.

 

Les photos suivantes, vous donnent une vue d'ensemble de ce qu'était le structurel du bâtiment lors de sa récupération.

 

-5

 Photo-5, l'intérieur du bâtiment nous montre que les planches de murs sont trop avariées pour récupération.

 

 

-6

 Photo-6, un plancher de madrier est présent sur les solives pour le remisage à l'étage,

les solives et dessous du plancher, ont été peints dans les années 70 d'un peinture grise.

 

 

-7

 

 

 

-8

 Photo-8, on voit le poteau de coin de Façade-Droite, il est avarié dans le haut par de la pourriture sèche dans le haut et la base du chevron est avarié.

  • Réparation assez facile à faire ici pour ma part, j'ai quand même de disponible un autre poteau  de rechange s'il y a lieu.

  • Mais moi, je préfère dans le cas d'une telle antiquité bicentenaire (comme pour la restauration d'un meuble de cet âge), garder le maximum du poteau d'origine et réparer l'avarie, ce qui est très faisable dans ce cas.

 

 

-9

 Photo-9, l'intérieur de la base de ce poteau discuté en photo-8, avec ses contreventements, bon état.

 

 

-10

 

 

 

-11

 

 

 

-12

 Photo-12, la porte cloutée avec ses pentures forgées, a été récupéré, ainsi que la porte arrière en photos 18-19.

Elle est réutilisable, belle patine usée rouge.

 

 

-13

 Photo-13-14, on voit l'assemblage d'un poteau avec la sablière, et des chevrons sur la sablière.

 

 

-14

 Photo-14, à remarquer ce trou de rat, grugé entre le revêtement extérieurs et le poteau. Belle sculpture extérieure du poteau, qui nous rappelle que ces bâtiments de ferme, gardait au sec à l'étage des graines et céréales dans des étals de bois (des parts), et que la vermine était attiré par cette nourriture.

Les gros chats de ferme qui avaient accès à ces bâtiments, s'occupait de la situation ...

 

 

-15

 Photo-15, vue structurale du mur pignon Droit, excepté une petite réparation à faire sur la sablière, tout est encore récupérable, excepté le poteau du coin Arrière Droit que nous verrons en photo#6 sur le segment-2 de ce dossier.

 

 

-16

 Photo-16, voici la petite réparation à faire sur la sablière (voir texte de photo-15)

 

 

-17

 Photo-17 voici le structurel du coin Arrière-Gauche

 

 

-18

 Photo-18, la porte arrière a aussi été récupéré.

 

 

-19

 

 

 

-20

 Photo-20 ici vue du mur Pignon Gauche (Nord), le plus "magané".

Il manque le poteau central de la structure (j'en ai un de rechange),

le contreventement qui aboutit en façade devra être remplacé

ainsi qu'une partie de l'entretoise (pourrite sous le 2x6 de solidification que j'ai installé avant le démontage, avec ce 2x6 je conserve la forme et longueur exacte de cette poutre, pour avoir une bonne référence lors de la réparation au remontage future du bâtiment).

Le sablière exige une petite réparation mineure, et peut être conservée.

 

 

-21

Photo-21

Assemblage d'un contreventement du mur Gauche, versus le bas du poteau Arrière-Gauche.

Ici le charpentier, n'a pas "défoncé" sa mortaise bord en bord du poteau, et l'assemblage chevillé est d'une précision chirurgical !

 

 

 

-22

Photo-22

Assemblages exceptionnels en précision de charpenterie, des deux sablières sur le haut d'un poteau de coin Arrière-Gauche. nous verrons au segment-2 de ce dossier, des détails de ces assemblages traditionnels très anciens.

La sablière des murs longitudinaux de Façade et Arrière, sont plus hautes que celles des murs latéraux des pignons.

 

 

 

-23

Photo-23

Sur ce pignon Nord-Est (gauche), beaucoup d'éléments structurel ont été endommagés.

je vais réparer, remplacer ou reconstituer certains éléments du structurel de ce mur.

 

VOIR à la fin de cette page, les photos des pièces de remplacement.

 


 

 

La charpente de toit,

influence de la charpenterie du Régime-Français.

 

-24

 Photo-14, coin structurel Façade-Droite.

Dans le haut du poinçon du mur pignon gauche, (à gauche de la photo), on remarque la calcination partielle de la panne faîtière à la sortie du trou de cheminée,

qui décrit que le bâtiment a déjà failli passer au feu, tel feu très souvent causé par un tison qui enflamme le rewcouvrement de bardeau de bois sur le toit, aus environ de la cheminée.


La charpente de toit, a été écarrie et passer à l'herminette de main de maître charpentier.

Belles poutres bien droite et finement taillées.

 

Voici de gauche à droite de la photo (du mur pignon gauche à celui de droite), la description de cette charpente de 6 fermes de toit,

qui nous arrive de loin dans le temps ...

  • La première ferme de toit, complexe (voir photo 25 suivante), possède un poinçon, un entrait retroussé, et un contreventement attaché à une panne faîtière.

  • Ensuite 2 autres fermes de toit SANS entraits (dits chevrons volants), qui s'appuient sur la panne faîtière.

  • La quatrième ferme presque centrale complexe (voir photo 25 suivante), possède un poinçon et un entrait retroussé.

  • La cinquième ferme, chevrons volants.

  • La sixième et dernière ferme, complexe comme la première.

 

 

-25

 Photo-254,

La première ferme de toit, complexe

 

 

-26

 Photo-26

la 4, 5, et sixième ferme de toit.

 

 

-27

 Photo-27,

La sixième ferme de toit, à Gauche du bâtiment. (voir photo suivante #28)

 

 

-28

 

Photo-28, griffe (3 lignes) de numérotage de la sixième ferme de toit, ferme #3.

 

Il y a 3 fermes de la charpente de toit avec des poinçons et entraits retroussée, et 3 fermes de chevrons volants sans entraits, comme décrit en photo#24.

 

 


 

Pièces de bois de remplacement, pour future restauration de ce bâtiment.

 

 

-29

 Sur photo-29, voici un arrivage de poutres anciennes, récupérées sur un chantier de démolition.

Plusieurs de ces morceaux sont de "facture" et "patine" ancienne, très similaires aux pièces de bois à réparer sur le hangar.

 

 

-30

 Photo-30, poteaux pour remplacements.

 

 

-31

 

 

 

32

sur photo-32,

L'extention de ma main identifie, la section de matériaux de rechange et de réparation, mis en disponibilité pour restaurer ce haugar.

 

La section sous la toile de protection, en haut de ma main, est l'empilation de la récupération structurelle du hangar.

On peut voir à la fin du segment-2, l'entreposage des matériaux récupérés du bâtiment.

 

 

 Le segment-2 de ce dossier, continue de montrer les détails technique de la structure de base de ce bâtiment, et montre à la fin le démontage, transport et entreposage du bâtiment.

 

 

Qui est en ligne?

Nous avons 13 invités et aucun membre en ligne

05-150x150.jpg

Copyright © 2016 Michel Martel / Pièce Sur Pièce - Tous droits réservés