----------Gauthier-Yamachiche (segment-5) Curetage extérieur CONTRÔLÉ, avec un opérateur de pelle mécanique de grande précision.

 

Segment-1- Description générale de la découverte de cette maison du probable milieu 18ième siècle.

Segment-2- Curetage du rez-de-chaussée de la maison à l'hiver (février) 2020. Constatations historiques.

Segment-3- Curetage de l'étage de la maison à l'hiver (février) 2020. Constatations historiques.

Segment-4- Curetage extérieur de la maison et interprétation des indices historiques qu'elle nous montre.

Segment-5- Curetage extérieur et toit, avec l'aide d'une pelle mécanique avec opèrateur de grande précision.

 

 



 

 

Je vous présente sur cette page Web, une sorte de manoeuvre que je fais effectuer de temps à autre. Mais je ne fais pas faire cette manoeuvre par n'importe qui, ça prend un opérateur de machinerie lourde d'expérience, pas nerveux et de haute précision. 

N'importe quel opérateur de machinerie lourde ( PELLE MÉCANIQUE ), peut démolir et écraser une maison de bois en quelques minutes, y'a rien de vraiment fabuleux là, c'est une démolition pur et simple et ça ne demande pas de dextérité  spéciale de la part de l'opérateur.

Dans ce segment-5 par contre, vous allez voir les photos du travail d'un opérateur de pelle mécanique, qui est très habile et précis avec sa machine.

Il va faire selon mes recommendations, ce que j'appelle de la démolition contrôlé avec pelle mécanique.

 

Normalement ces travaux de curetage se font à la main avec "barre à clous", mais cette fois-ci la barre à clous était énorme et manoeuvrée par un opérateur de talent.

 

Je rend donc hommage sur cette page, au magnifique travail de haute voltige, du jeune opérateur :

Dany Marcouiller, de Yamachiche.

Dany travaille avec sa machine, comme si c'était une main humaine qui fait le travail.

Bravo Dany, et merci pour ce beau travail de précision !

 

 




Première étape, la démolition de la cuisine d'été.

 

 

 La cuisine d'été de cette maison, construite dans le début du 20 ième siècle, n'était pas intéressante pour la conservation.

Au lieu de perdre notre temps à démolir manuellement cette partie du bâtiment, la machinerie s'en charge en un "tourne main" ...

 

Lors des travaux de curetage de l'intérieur de la "grande maison" à l'hiver 2019-2020, les matériaux de rebuts ont été entreposés dans cette cuisine d'été.
La pelle mécanique dispose du tout, pour l'envoyer au centre de tri de la région.

Nou voyons ces travaux de la démolition pur et simple de cette partie du bâtiment, sur les prochaines photos 1 à 6.

 

-1

 

-2

 

 démolition pur et simple de la cuisine d'été non intéresssante au niveau historique et non récupérable.

 

-3

 

-4

 

-5

 

 démolition pur et simple de la cuisine d'été non intéresssante au niveau historique et non récupérable.

 

-6

 

 



 

 

Deuxième étape, le travail de "démolition-curetage contrôlé" sur le bâtiment principal,

mettant en scéne, le talent de précision de l'opérateur de la machine.

 

Comme nous l'avons vu sur les explications du segment-4 ( photos et textes #1 à 18 ),

la vieille forme architecturale de la toiture d'origine de la maison se cache sous cette toiture actuelle.

 

L'opérateur avec sa machine, va me "sauver de l'ouvrage manuel" en démarrant le curetage de la toiture actuelle,

SANS BRISER L'ANCIENNE TOITURE EN DESSOUS ...

 

-7

EN douceur l'opérateur soulère et arrache la structure de toit actuelle.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On voit apparaîitre  la toiture française cachée sous l'actuelle.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Et voilà le résultat final !!!

 

N'étant pas capable de cureté le haut du toit avec sa pelle, sans risquer de briser la charpente ancienne de la toiure française de la maison,

j'ai demander l'opérateur de me laisser le tout comme ça, je ferai plus tard le terminaison du curetage du toit manuelllement.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Qui est en ligne?

Nous avons 17 invités et un membre en ligne

01-150x150-0323.jpg

Copyright © 2020 Michel Martel / Pièce Sur Pièce - Tous droits réservés