choisir une catégorie →

Travaux intérieurs

Beaucoup plus de contenu pour les abonnés
Vous devez vous inscrire (abonnement) pour voir l'ensemble des articles de cette section du site.
La survie du site ... dépend des abonnements.  Merci !

46-Comment fait-on la finition d'une embrasure de fenêtre à l'intérieur.






L'embrasure d'une fenêtre (d'une "baie" de fenêtre), c'est le coutour brut des parties de murs qui entourent une fenêtre.

Autrement dit c'est "le trou" pratiquer dans un mur, pour y mettre une fenêtre, le trou brut avant de faire sa finition.






La finition traditionnelle d'une embrasure de fenêtre se fait avec 4 éléments.


 
1-- Les joues de la fenêtre, aussi appelées une "BATÉE" ou une "FEUILLURE", viennent faire la finition de l'intérieur de l'embrasure de la fenêtre. La partie du haut de la fenêtre c'est le "LINTEAU". Les joues et le linteau vont recevoir les CHAMBRANLES (ou moulures de fenêtres).

Quelquefois dans les maisons à ossature de bois (pièce sur pièce), les joues sont à angle droit avec la fenêtre, d'autres fois elles sont ouvertes légèrement à un angle de 4 à 10 degré vers l'intérieur, ce qui donne plus de luminosité, c'est plus beau, et c'est plus pratique pour ouvrir les battants de fenêtre en évasement.

Lorsque les joues sont ouvertes vers l'intérieur, selon le terme traditionnel, on parle d'ÉBRASEMENT.
 
 
Dans les maisons de pierre, les murs étant très èpais (jusqu'à 3 pieds d'épaisseur), les joues de fenêtres sont TOUJOURS ébrasées, vers l'intérieur. Pour laisser de l'espace pour l'ouverture des vantaux intérieurs de fenêtre, et pour faire entrer plus de lumière.



2- Les chambranles, viennent s'appuyer sur les joues et le linteau. Ce sont en terme populaire, les "moulures de fenêtres".


3- Une tablette épaisse, (aussi appelée une allège) ferme la base de l'embrasure de fenêtre. Le débord du "nez" de la tablette déborde aussi en longueur sur les murs latéraux, pour recevoir
le bas des chambranles .


4-La moulure de finition sous la tablette, vient s'appuyer SOUS le débord du nez de la tablette.

 
 
(Voir la prochaine photo-1)




alt
Photo-1









alt
Photo-2



Sur cette photo-2, nous remarquons la joue de la fenêtre, qui est ÉBRASER vers l'intérieur.
 
 
Ceci se remarque plus en examinant dans le haut de la photo, le joint entre la joue de la fenêtre et le linteau.


Il y a un autre exemple d'ébrasement, sur la photo-4 ci-bas.





alt
Photo-3


Dans la photo exemple ci-haut, tout est fait de bois de pin, les chambranles sont faite à la main avec des bouvets, et toutes les parties planes (joues, tablette) sont rabotées à la main, comme autrefois.

Ce modèle de chambranle, provient d'une vieille moulure de ma maison, qui a été reproduite sur les couteaux de 3 bouvets traditionnels, que Jean-Pierre Larivée a fabriquer.


L'encadrement de fenêtre en exemple ici, dans cet article de Faq, provient de la restauration du 3 de la Gare à Victoriaville.

Dossier que je vous invite à visionner sur mon site, menu Maisons-archives.

 
 
 
 
IMG 2881
Photo-4
 
Un autre exemple d'ébrasement des joues de la fenêtre, sur les photos-4 et 5.
 
 
Ce phénomène d'ébrasement, se remarque mieux en examinant dans le bas de la photo, le joint entre la joue de la fenêtre et la tablette. On remarque l'angle ouvert.
 
 
 
 
 
 

Photo-5
 
 
Vous pouvez voir d'autres finitions d'embrasures de fenêtres sur le site ; entre autre visionnez dans le menu Maisons-Archives,
 
 
ainsi que 
 
 
 ainsi que
 
 
 
 
 
 
 
dsc 7803
Photo-6
 
 
 
Sur photos 6 et 7, autres exemples de finition de coutour de fenêtres, avec chambranles "noyées" dans le crépi de la finition des murs,  dans une maison de la région de Québec.
 
 
 
 
dsc 7838
Phot0-7
 
 
Sur photo-7, exemple également d'un plafond à caissons, installé en parallèle avec les solives de plafond.
 
 
 
 
 
 
 

Qui est en ligne?

Nous avons 70 invités et aucun membre en ligne

01-150x150-0323.jpg

Copyright © 2016 Michel Martel / Pièce Sur Pièce - Tous droits réservés