La section Maisons-Archives du site ... une banque phénoménale d'informations sur le patrimoine bâti Québécois !

Segment-1, Présentation de cette maison très vieille et rare de nos jours.
Segment-2, Le curetage de l'extérieur de la maison, les murs Façade et Arrière.
Segment-2a, Le curetage de l'extérieur de la maison, les murs Droite et Gauche.

Segment-3, Un examen du rez de chaussée et début du curetage
Segment-4, Un examen de l'exceptionnelle charpente de toit à l'étage et début de curetage de l'étage
Segment-5, Fin du curetage du rez-de-chaussée et de l'étage.
Segment-6, Fin du curetage des recouvrements de toit, avec l'aide de pelle mécanique, Architecture d'origine.
Segment-7, Début de remontage de la maison sur le territoire de Ville de Bécancour, en juin 2022.
Segment-8, Ossature des murs extérieurs pour pulvérisation de l'uréthane.
Segment-9, Début des travaux intérieurs, plancher chauffant électrique, cheminée de briques en chicanes.
Segment-10, Février froid de 2023, travaux intérieurs en cours, à l'extérieur la tôle sur le toit est complété.
Segment-11, L'étape du nettoyage et du jointement au mortier, des murs de pièce sur pièce.
Segment-12, L'étape de refaire le pontage de madriers anciens à l'étage.

 


 

Si certains liens vous amène sur des page VIDES,

c'est que l'abonnement au site est nécessaire pour les visionner,

il en va de la survie du site ... Merci de m'appuyer !

 



Ce segment-10 vous illustre les travaux de la maison Rose-Lamothe, rendus en Février 2023.


Après 7 mois de travaux de Patrick en auto-construction,

avec tous les aléas de la température et des conditions difficiles

du marché de la construction(post-covid), qui ont causés certains retards.
 

Félicitations Patrick, tu as bien gérer ton travail,
impressionnant !

Le recouvrement de toit en reproduction de tôle traditionnelle pincée, est bien réussi et terminé.

Les ouvertures de fenêtres de récupération, ont été restaurée et installée pour fermer la maison pour l'hiver.


Les travaux intérieurs avancent l'électricité se "file" lentement dans les ossatures de divisions ouvertes.

 

Les photos suivantes, vous montre l'évolution des travaux,
en plein froid mordant de ce milieu d'hiver 2022-23.

Rose Lamothe serait fière de revoir sa maison !


Rose en 1952

Rose en 2022

 

 


 

-1

Les travaux avancent, la maison est fermée pour l'hiver.

Un simple petit combustion lente, chauffe adéquatement l'intérieur de la maison
pour la suite des travaux.
On remarque l'efficacité de l'isolation de la maison, très performante.
(voir segment-8)


(Le plancher radiant chauffant ne fonctionne pas encore,
puisque le système électrique est en étape de branchement.)

 

Les 2 cheminées de briques, sont en CHICANE sur chaque versant du toit,
pour ne pas couper la panne faitière, les sous-faîtes et les contreventements de la charpente complexe du toit.
(voir segment-7 photo #27-28)

 

-2

 Voici le petit domaine extérieur de la maison, avec son impressionnante reconstitution

d'une grange à l'ancienne (à toit mansardé).

 

On remarquera, que la "grande maison" de Patrick (avec l'âme de Rose ...),

a conservé son "fruit" dans les murs. Patrick tenait absolument  (à quelque part sous mon "insistance"),

à conservé ce cachet typique des maisons du 18ème et du régime français.

On le remarque bien sur cette photo #3 ci-bas,

en regardant avec soin le coin du mur (coin d'angle), du milieu de la photo,
qui montre le mur pignon qui penche vers l'intérieur.

Les 4 murs de la grande maison ont conservé le fruit de l'origine de construction de la maison,
ce qui confère à l'ensemble architectural de la maison,
une impression de "bien ancré" au sol.

Pour savoir ce qu'est un FRUIT de mur
consultez : Faq  /  extérieur  /  article #75

 

-3

 La continuité des travaux de finition extérieur, se feront à l'été prochain.

Portes officielles, chambranles d'ouvertures à compléter, galeries-goutières, etc.

Chaque chose en son temps.

 

 

-4

 LA grange neuve de quelques années.

Atelier et endroit d'entreposage de matériaux anciens

pour la remise en valeur de l'intérieur de la maison.

 

 

-5

La grange, avec son "gangway" pour monter sur le "fenil".

Plus tard un jeux de remblaiement et terrassement vont cacher

les blocs de bétons de la base de la montée.

 

 

-6

 L'arrière de la maison, avec la terrasse couverte.

 



 

Jetons un oeil, sur le recouvrement de toit en tôle pré-peinte.

 

Toiture en tôle pincée, à l'ancienne, avec larges pannes entre les profils.

Ici le propriétaire "bâtisseur", a opté pour éviter l'entretien en hauteur sur le bâtiment,
de faire ferblanter les facias et soffites du toit,  subtilement, en métal de la même couleur que la toiture.


 

À remarquer encore une fois, que certains éléments de la finition extérieure de la maison sont encore à faire

en prochaine période estivale.

Nous sommes sur les photos de ce segment de dossier, en février 2023 à -25degrés celcius ...

 

-7

Travaux de ferblanterie de haute gamme d'exécution par :

profiletek

https://profiletek.com

Vital Vigneault : Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Voir aussi un autre exemple de recouvrement de toiture, exécuté sur la maison Désilets dossier #57  /  segment-7

 

Fâite ventilé et soffite+facia en UNE pièce de métal.

Ici, un faîte ventilé, permet de faire l'extraction d'air de la chambre d'air extérieure du toit.
Le "soffite" perforé, fait également office de facia.

 

 

-8

 
Le "soffite" perforé, fait également office de facia, (pliage et taillage de l'épaisseur du facia à même le métal du soffite).

Ici sur la photo #8, on remarque que l'épaisseur du toit est mince ...
(comme je le suggère pour un rendu architecturale plus adéquat, lors de la remise en valeur de ce genre de bâtiment + que bicentenaire et d'influence française à versants de  toit pentus)

... on ne voit pas beaucoup de facia ; seul le solin de départ ("flashing" pour toiture) de la tôle,
montrant l'épaisseur du toit, fait office ici de facia.

 

 

 

-9

 Sur photos 9 et 10,

un détail du faîte ventilé.

 

-10

 

 

 

-11

 

 

 

-12

 Photo-12

La finition d'un bord de toit monce versus une pente de toit pentue à ras murs goutereaux, et ici,

on a utiliser sur le côté arrière de la maison (non visible), un lambris de planches de pignon métalisé,

pour éviter l'entretien en hauteur de ce lambris, qui normalement lorsque fait de bois,

est sujet à se se détériorer rapidement avec les accumulations de neige.

 

 

-13

 Une vus du solin de paroi et du bas de la lucarne
La finition du chambranle reste à faire à l'été.

 

 

-14

 Une autre vue du "soffite" perforé qui fait également office de petit facia, sous le solin de départ du toit de tôle.

La finition du chambranle et des "moulurages" de la lucarne, restent à faire à l'été. 

 

-15

 

 


 

 

-16

À l'intérieur du bâtiment, l'étape du filage et des branchements électrique est en cours.

Les divisions de murs commencent à apparaître ; les planchers de madriers de l'étage sont en installation ;
l'aménagement structurel de l'espace des chambres sous les combles est en cours ;
la finition et remise en valeur des murs est en début de travaux ;

bref ... c'est le chantier !!

 

 

-17

Patrick le concepteur réalisateur propriétaire des lieux.

 

 

-18

 à suivre ....

 

 

Qui est en ligne?

Nous avons 151 invités et aucun membre en ligne