La section Maisons-Archives du site ... une banque phénoménale d'informations sur le patrimoine bâti Québécois !

:)

Certains segments ou des liens, de ce dossier, peuvent vous amèner sur des page VIDES,

c'est que l'abonnement au site est nécessaire pour les visionner,

il en va de la survie du site ...   Merci de m'appuyer !

Abonnement



Segment-1, Maison de près ou + de 300 ans, artéfact rare de l'Île d'Orléans, Meneux vieux nom des ancêtres de cette maison.
Présentation des premiers travaux de restauration, auxquels j'ai participer en 2003.

Segment-2, Restructuration de la charpente de toit avec sa forme d'origine Normande, et restauration du toit et de la cheminée de pierre.

Segment-3, Continuité des travaux du segment-2

Segment-4, Une vue d'ensemble de la finalité des travaux de restauration puriste de la maison, à l'extérieur.

Segment-5, Une vue d'ensemble de la restauration à l'intérieur.

 


 

Travaux en 2003, sur le versant arrière du toit. Mon intervention de travail sur cette maison, a été de faire le curetage complet de l'extérieur du toit, pour se rendre jusqu'à la planche d'origine. Cette planche de toit a été sur plus de 300 ans, modifié et détérioré à plusieurs endroits pour diverses causes. 

On a donc tout demonté les planches du toit, on a garder les meilleures elles ont été nettoyées, on a refait des bases de chevrons pourris, des sablières fortement endommagées, j'ai rebâti plusieurs pannes de toit, et finalement on a reponté le toit de planches d'origine et de planches de remplacement de "même nature" que celles présentent. On a redonné les croupes de pignons au toit.

Jean a fait une grosse recherche de tels matériaux pendant quelques années, avant d'entreprendre cette grosse étape du toit.

À chaque fois qu'on terminait une partie de repontage du toit, on installait un papier noir de 15 livres, un contreplaqué et finalement un papier noir de 50 livres, pour imperméabiliser pendant quelques années le toit. L'étape d'isolation du toit par l'extérieur, n'est intervenue que 4 ans ou 5 ans plus tard.



alt
17


alt
18


alt
19


alt

20

Jean, le "pâtouon"




alt
21


alt
22


alt
23


alt
24


alt
25


Planches de toit d'origine chevauchées sur les pannes, fixées à gros clous  forgés.

À voir le "grisonné" de ces planches, on a affaire ici à un recouvrement de toit en planches, avant qu'on y installe un recouvrement de bardeaux de cèdre. C'est très vieux ça !



alt
26


alt
27



On voit  sur la photo ci-haut, la découpure des anciennes planches du toit, lorsque le versant de toit pignon était en croupe


alt
28


alt
29


La cheminée de pierre de 300 ans d'origine, encore existante.

C'est assez rare d'avoir une telle vue de l'extérieur de cet artéfact de maçonnerie du passé.

Le travail gigantesque qu'on avait à faire sur ce toit, obligeait des découverts du toit assez importants. j'ai profité de ce moment exceptionnel de "vue" pour me taper quelques photos.




alt
30


alt
31


alt
32


alt

33

alt
34


alt
35


alt
36


alt
37


alt
38


alt

39

Jean et Paul



alt
40


Voici la fin du pontage de planches anciennes sur le versant arrière. C'est un mixe de planches d'origine et de planches de remplacement de même nature, tout ceci pour un "look" intérieur adéquat.



alt
41


alt
42

On remarque sur le mur de pierre crépi de l'arrière de la maison, les quantités innombrables de couches de lait de chaux, qui ont blanchi la maison sur ... 300 ans.

Incroyable !



alt

43

Qui est en ligne?

Nous avons 429 invités et aucun membre en ligne