Les Faq, une mine d'informations pour entretenir et restaurer une maison ancienne ...

:)

La section "Faq" du site, présente des "Questions-Réponses" sur plusieurs sujets.

Cette section se divise en trois catégories :

GÉNÉRAL ----- (infos diverses)
INTÉRIEUR ----- (infos pour des travaux intérieurs)
EXTÉRIEUR ----(infos pour des travaux extérieurs)

 
Sans abonnement sur le site, vous ne voyez que le dizième
des dossiers de cette "impressionnante" section du site !

 

Photo de l'arrière de la maison "Prince" (circa 1790).
Dans l'architecture domestique rurale des maisons très anciennes, l'arrière de la maison, souvent exposée au "Nordet", ne présentait qu'un nombre minimale d'ouvertures, pour le besoin intérieur de lumière à des endroits précis.
Ce besoin prime sur la disposition symétrique extérieure des ouvertures (voir photo-1 sur le lien).
Sur la photo, deux fenêtres positionnées non symétriques dans le mur, aucune porte et une lucarne décentrée.

 

Charpente de toit dite "à pannes" (de technique d'influence lointaine médiévale), constituée de poutres de bois dur de mélèze, équarries à la hache et à l'herminette et assemblées entre elles avec divers assemblages traditionnels.

Sur la photo, "l'entrait" (poutre horizontale à la base de la photo) s'assemble dans le "chevron" avec un assemblage très ancien (17-18ième siècle) dit en fourchette ou "moisé" et barré à cheville de bois dur de frêne noir (aussi appelé un clou de bois).

L'assemblage de la "panne" horizontale dans le chevron, (sur la photo cet assemblage est en plein éclairage de ce rayon solaire matinal) est à "mi-bois" aussi barré par cheville de bois.

La poutre oblique dite : de "contreventement", (sur la photo elle part en diagonale du haut droit de la photo et descend en croisant la panne à l'extrême gauche) croise la panne en assemblage également à "mi-bois", entailles bien serrées et suivant exactement l'angle de descente du contreventement.

La toiture est recouverte (pontage) de larges planches bouvetées de pin, clouées sur la charpente de toit à la verticale, en deux volées sur chaque versant du toit et chevauchées au centre-toit, SUR la panne horizontale centrale de la charpente.
Ce chevauchement offre une meilleure étanchéité pour l'égouttement des eaux, parce que ...

... à l'origine de construction de ce type de maison ... (18 ième siècle, ici maison de circa 1780) ... dans la période "native" dite "d'établissement" dans la misère et pauvreté,  cette planche de premier recouvrement du toit, "bouvetée et assemblée bien serrée", était l'UNIQUE recouvrement de toit face aux intempéries.

Le revêtement protecteur traditionnel de toit en BARDEAUX DE BOIS (bardeaux de cèdre ou de pin rouge), n'étais installé sur ces planches, que quelques années plus tard ... il fallait se défendre rapidement pour protéger au plus vite la famille du mieux qu'on pouvait et cette technique de "toiture de planches" était "façon traditionnelle de faire", apprise et transmise empiriquement de génération en génération.

 

 

Qui est en ligne?

Nous avons 212 invités et aucun membre en ligne