La section Maisons-Archives du site ... une banque phénoménale d'informations sur le patrimoine bâti Québécois !

 

Segment-1, maison demeurée intacte depuis plus de 150 ans, inviolée dans le temps, un retour en arrière impressionnant.

Segment-2, L'apparence intérieure de la maison avant les étapes de curetages.

Segment-3-A, début des curetages intérieurs

Segment-3-B, les curetages intérieurs et extérieurs sont complétés, on voit le structurel de la maison.

Segment-3-C, démontage structurel de la maison, chargement sur remorques pour livraison à Lachute.

Segment-4, début du remontage structurel à Lachute

Segment-5, suite du remontage, explication des clées de murs, réinstallation des planches d'origine sur le toit.

Segment-6, une vue du grenier, isolation des murs aux coeurs de porte.

Segment-7, remontage miticuleux à intérieur des cloisons, portes, boiseries, telles qu'elles étaient dans la maison lors de la récupération à Ste-Marie

Segment-8, l'état des travaux de restauration en 2012, et l'arrivée de nouveaux proprio. de la maison, Louis et Marie, qui vont continuer le beau travail amorcé par Dominique. Félicitations Dom. tu peux être fier de ce que tu as réalisé pour la sauvegarde exemplaire de cette maison.

Segment-9, suite du travail de restauration intérieur en 2012, et vue de la finition extérieure en 2018.

 


Ce segment-1 de la maison Marcoux-Giroux, vous présente une maison que j'ai récupéré à L'hiver 2008, à Ste-Marie de Beauce.

  • En page 1, les premières photos, nous montre son aspect extérieur lors de la récupération.
  • En page 2, l'aspect intérieur de la maison lors de sa récupération, on y voit la dernière étape de vie dans la maison, du vieux propriétaire. L'état de délabrement, était son entourage de vie...
  • En page 3, on visite et on admire l'aspect intérieur de la maison, après qu'un ménage y a été fait. Et à la fin de cette page 3, on visite la salle d'eau de la maison, "cé quekchose" à voir !

 

Le dernier résident de la maison est Paul-Émile Giroux, il a acheté la maison en 1948. Auparavant la maison appartenait à Rosario Marcoux et ses ancêtres avant lui. Cette maison a abrité de grosses familles.

Cette page présente une maison construite vers le milieu du 19ième siècle. Grandeurs extérieures de : 26.6 x 37.6 pieds/pouces. Ce qui est impressionnant dans cette maison c,est que rien n’a changé depuis environ 100 ans, un cabinet d’aisance à titre de salle d’eau, l’électricité à son minimum (quelques lumières), tout est demeuré intact ; cette maison possède encore à la cave son âtre de pierre et son four à pain du 19ième ! Beaucoup de beaux matériaux disponibles.

Par la suite, les travaux de curetage de numérotage et de récupération des divers matériaux, vont se faire pendant l’hiver-printemps 2007. Ne soyez donc pas étonné de voir sur ces premières photos, l’état actuel de cet intérieur de maison. Sal et très encombré. Mais beaucoup de vécu sur place, et probablement beaucoup de misère aussi. Surtout, entre autre, les « derniers milles » d’existence dans la maison d’un vieux monsieur qui habitait encore là, il y a 4 ans … Il nous a laissé une maison pleine de matériaux et d’éléments architecturaux de son histoire, dans un état de vieillissement et de conservation hors de l’ordinaire; le gypse et le préfini n’est jamais entré là … et rien n’a été lavé depuis un fichu de bout de temps.

Les yeux de personnes averties dans le domaine antique, vont vite voir le potentiel de cette maison au travers les détritus accumulés. Pour d’autres personnes qui me lisent présentement et qui n’ont pas beaucoup de connaissances sur les maisons et matériaux anciens, je vous recommande, de vous attarder sur les photos ci-bas, à remarquer les nombreux matériaux d’époque qui se trouve encore sur les murs et plafonds. Le moderne n’est jamais entré dans cette maison, elle est demeuré intacte dans sa menuiserie intérieure qui a été faite sur une période de 50 ans probablement. Période à cheval sur la fin 19 début 20iéme siècle. La peinture qui pétasse un peu partout, laisse voir en dessous, de belles couleurs d’origine sur les matériaux. Beaucoup de matériaux pour la future restauration de cette maison.

 


 Vous verrez à partir du segment-4 de ce dossier, le début du remontage de cette maison à l'automne 2008, à Lachute (en sortant de Lachute au Nord, sur la route qui mène à Brownsburgh).

En mars 2011, la restauration de la maison va bon train. Le propriétaire auto-constructeur Dominique, fait du bon boulot, son projet de petite fermette se concrétise à merveille.

D'ailleurs je vous invite à visionner des vidéos que Dominique à mis sur internet, qui illustrent la récupération et le remontage de sa maison. Il m'a d'ailleurs rendu un petit hommage dans son premier vidéo intitulé "Une autre de sauvée",  c'est très gentil, merci !

Par la suite Dominique a produit un deuxième vidéo intitulé "Partie-1 du remontage".

Allez voir ça, c'est très beau.

Visitez "www.tagtele.com", dossier de "Juteau1830". Vous pouvez cliquer sur l'image de son vidéo ci-bas, pour vous rendre sur sa page Web de vidéos.

alt

 


Examinons maintenant en photos et commentaires, la récupération et le remontage de cet unique "pièce de collection" du passé.
 

alt

photo 1

Photo 1 = Mur façade, assemblage des ouvertures et lucarnes symétriques, néoclassicisme bien établi de la deuxième moitié du 19iéme. Grosse cheminée centrale de brique, située à l’emplacement de celle de pierre d’origine, seule subsiste de cette cheminée de pierre, sa partie dans la cave qui montre un âtre de pierres et son four à pain de briques.

alt
photo 2

Photo 2 = vue de gauche, toutes les fenêtres de 100 ans sont encore là, avec leurs battants intérieurs la quincaillerie et vitres originales qui déforment. Il y a une récupération intéressante à faire ici, une restauration d’usage sera nécessaire.

 

alt
photo 3

Photo 3 = Coin arrière-droit, à la gauche de la photo, entrée par un cabanon à toit plat greffé à l’arrière de la maison.

 

alt
Photo 3A

 

alt
Photo 3B

 

alt
Photo 3C

 

alt
Photo 3D

 

alt
Photo 3E

 

alt
Photo 3F

 

alt
Photo 3G

 

alt
Photo 3H

 

 



 

 

 

Voici de quoi aura l'air la maison en 2018

sur son nouveau terrain à Lachute.

 

Vous verrez tout au long des segments de ce dossier,

le laborieux cheminement qui a été parcouru entre 2008 et 2018,

pour aboutir à ce résultat de sauvegarde,

exceptionnel et de toute beauté.

 

Bon voyage dans la lecture de ce dossier de la maison :

Marcoux-Giroux.

 

 

Photo : 3-2018

 



 

 

alt
photo 4

Photo 4 = cuisine à l’arrière de la maison, les triples portes à panneaux moulurés du salon, qui divisent les deux pièces.

 

alt
Photo 5

 

alt
photo 6

Photo 6 = plusieurs portes anciennes sont sur place, pour ceux qui désire conserver les couleurs d’origine qui se cache sous la peinture ecallée actuelle, seront ravi de voir que tout est là dans son jus.

 

alt
Photo 7

 

alt
photo 8

Photo 8 = plafond à caisson du salon, planches murale recouverte de tapisseries. Sous le plafond à caisson menuis/ vraisemblablement \ la fin 1800, se cachent les poutres de plafond et le dessous du plancher de madriers de pin de l

 

alt
Photo 9

 

alt
photo 10

Photo 10 = Vue de l’escalier, traditionnellement placée dans le coin arrière-gauche de la maison, près de la porte d’entrée arrière. Très belle escalier de coin avec palier dans le bas, à pente raide, avec sa vieille couleur patinée et oxydée. Cette photo est floue, je vous reviens plus tard pour plus de précisions.

 

alt
photo 11

Photo 11 = Escalier de dos, porte arrière, telle qu’argumenter sur la photo précédente.

 


 

 

alt
Photo 12

photo 12 = Plafond à caissons, murs de planches.

 

alt
Photo 13

photo 13 = Porte arrière qui donne dans une petite cuisine d’été style cabanon à toit plat, à l’arrière-gauche de la maison.

 

 

alt
Photo 14

photo 14 = Charpente de toit avec chevrons de gros volume. Belles planches de toit.

 

alt
Photo 15

photo 15 = Charpente de toit à angle très aigu.

 

alt
Photo 16

photo 16 = Vue de la cave avec son escalier de meunier.

 

alt
Photo 17

photo 17 = On remarque ici que la maison a été surélevée de deux soles (poutres) ajoutée sous celle d’origine, aux rénovations vers la fin du 19ième siècle. On voit le dessous du madrier de pin du rez-de-chaussée, cloué sur les poutres (les lambourdes) du plafond de la cave.

Je viens en ce 12 janvier 2008, de compléter la page 2 (Maison Marcoux-Giroux page 2), qui regroupe des photos de l’intérieur de la maison, après un bon ménage. Cliquez sur le lien au bas de cette page pour voir les nouvelles photos, en page 2.

 

alt

Photo-18

Cette photo nous montre, le « cabinet d’aisance ». Petite pièce, tel qu’on en voyait encore dans plusieurs maisons, au début du 20iéme siècle,

 

alt

Photo-19

En entrant des crochets au mur. La pièce est construite adossée à la cheminée, on a fait un trou d’environ 4 pouces dans la maçonnerie de la cheminée, pour y insérer un tuyau qui aspire par la succion de la cheminée, les odeurs nauséabondes. On a fermé temporairement le bout du tuyau, avec une vieille canne. Sur le mur sont accrochés, des paquets de petites branches de cèdre, pour mieux parfumé l’endroit.

 

alt

Photo-20

Sur le mur de gauche du cabinet, l’empreinte d’un ancien miroir rond, question de se refaire une beauté avant de sortir des lieux.

 

alt

Photo-21

Sous le miroir, occupant la majeure partie du cabinet, l’enclos de bois pour y déposer les contenants de métal ou gros pots de chambre, avec une planche trouée sur le dessus, pour s’asseoir … en toute aisance.

Qui est en ligne?

Nous avons 407 invités et 2 inscrits en ligne