La section Maisons-Archives du site ... une banque phénoménale d'informations sur le patrimoine bâti Québécois !

 

Segment-1, Historique et récupération de la maison en 2004.

Segment-2, Remontage structurel des murs de la maison à son nouvel emplacement à St-Joseph du Lac (Nord de Montréal).

Segment-3, Remontage de la charpente de toit et le repontage du toit avec sa planche ancienne d'origine.

Segment-4, Suite du repontage du toit avec sa planche ancienne d'origine.

Segment-5, L'ossature du toit et des murs pour recevoir l'isolation pulvérisée.

Segment-6, Isolation, lucarnes, tôle.

Segment-6b, Suite de Isolation, lucarnes, tôle.

Segment-7, Les travaux de finition extérieure.

 



Le repontage du toit et des pignons, avec la planche d'origine et substituts.





alt
Photo-60




alt
Photo-61


Le pontage de la planche de toit, avance lentement.

C'est souvent plus long faire un beau pontage de toit que de lever le carré structural brut de la maison.



Ici, il y a eu beaucoup de remodelage de ce pontage à faire, à cause des divers trous qui avaient été pratiquer avec le temps sur le toit de la maison, dans son ancienne vie à St-Grégoire.

Revoyez les photos du démontage et récupération de la maison en segment-1, vous allez y remarquer les cicatrices de lucarnes, de troux de ventilation, de diverses cheminée qui ont percer le toit, etc.




Les planches que l'on voit présentement sur le pontage, qui possèdent des traces anciennes de blanchiement à la chaux, proviennent de la récupération des planches verticales d'origine de la maison, et d'autres matériaux de planches récupérés avec le temps, par Nathalie et Yves sur des bâtiments de ferme de leur région qui ont été démolis.





alt
Photo-62



De l'extérieur, le pontage de toit multicolore, donne une impression de "crèche" à la maison. L'important c'est le résultat intérieur du mariage des diverses teintes vieillies de la planche.

C'est la dernière fois que l'on va revoir cette courtepointe de planches de l'extérieur, l'ensemble de la masse architecturale actuelle de la maison, va être recouverte bientôt d'isolant, et il ne va rester que ces photos, pour témoigner des travaux.




La finition future de l'architecture extérieure de la maison, va apparaître sous la forme néoclassique typique de l'origine de cette maison, c'est à dire avec larmiers sur coyaux. Pour l'instant, le pontage de la planche de toit est installer à la Française, pour faire une meilleure liaison entre l'isolation des murs et celle du toit.

Par la suite sur les segments suivants, vous verrez que la forme architecturale finale du toit, va être conçue, PAR DESSUS l'ossature de l'isolation.



alt
Photo-63




alt
Photo-64

Encore les scuptures, va bien falloir que je vous en parle un moment donner ...





alt
Photo-65




alt
Photo-66




alt
Photo-67

Voici l'apparence intérieure du pontage de la planche de toit, NON LAVÉE.


À cette étape, tout l'intérieur de la maison comprenant, murs de pièce sur pièce, charpente de toit et pontage de planches, vont être lavés au dégraisseur et eau à pression, pour désinfecter et rendre plus homogène la teinte générale.






alt
Photo-68




alt
Photo-69




alt
Photo-70




alt
Photo-71




alt
Photo-72




alt
Photo-73




alt
Photo-74




alt
Photo-75




alt
Photo-76




alt
Photo-77






 



Sur les 2 photos suivantes 77a et 77b, nous voyons que la coquille de la maison va être recouverte à la grandeur, d'un papier noir 15 livres.





Cette membrane a 3 fonctions :




 
  • Premièrement, elle va donner une certaine étanchéitée temporaire au toit contre les averses, pendant que les travaux d'ossature et d'isolation vont s'y effectuer.
  •  
  • Deuxièmement, elle va permettre d'empêcher l'isolant pulvérisé, de venir déborder par l'intérieur, dans des fentes situées entre certaines planches du toit, et entre les joints des murs du pièce sur pièce.
  •  
  • Et troisièmement, et non la moindre des fonctions, cette membrane va empêcher l'isolant pulvérisé, de coller et de beurrer la coquille de cette maison ancestrale. Cette préservation de "l'antiquité" qui se cache derrière ce papier noir, sera plus facilement disponible pour les générations à venir, dans le cas oü, l'on  voudrait retrouver cette coquille de maison, non sacagée par l'isolant. De cette façon l'isolant pourra s'enlever aisément, et "l'antiquité" réapparaîtra, exctement comme vous la voyez sur la photo-77
  •  




alt
Photo-77a





alt
Photo-77b



Dirigeons nous vers le segment-5, pour voir le "menuisage" de l'ossature destinée à l'isolation pulvérisée.

Qui est en ligne?

Nous avons 177 invités et aucun membre en ligne