La section Maisons-Archives du site ... une banque phénoménale d'informations sur le patrimoine bâti Québécois !

 

 

 

Voici un dossier qui va encourager quelques jeunes internanutes débrouillards, qui m'écrivent de temps en temps, et qui me parlent de leur projet de charpenter et menuiser eux même leur maison, à l'ancienne.

 

Et bien à tous ces internautes, ce dossier exemple est là pour vous, pour vous encourager.

 

Je vous présente Alexandre.
Les talents d'Alexandre sont indéniables, en ce qui a trait au travail de charpenterie traditionnelle.

Voici en photos,le projet d'Alexandre et de sa conjointe, de se bâtir une maison en pièce sur pièce, avec en partie du bois de leur terre, le tout charpenter et menuiser comme à l'ancienne.

Très impressionnant de voir le défi et la somme d'ouvrage qu'Alexandre est en train de réaliser depuis quelques années.

 

Reconstitution de façon traditionnelle, d'une carré de maison en pièce sur pièce, avec charpente de toit complexe à pannes, d'influence du régime français "Normand".

 


 

Alexandre m'a écrit un courriel en novembre 2015, et en voici l'échange :

 

Salut Monsieur Martel!

Je sais pas si vous vous souvenez de moi, je vous avais envoyé des photos

de ma base de four à pain que j'avais équarris à la hache.

 

Depuis les 5 ou 6 dernières années, j'ai passé beaucoup de temps à étudier

votre site web, j'ai acheté et lue plusieurs livres sur les maisons

ancestrales. J'suis pas mal certain d'avoir attrapé la passion.... Mais,je

crois que sauvé le patrimoine ne consiste pas seulement à restaurer les

vielles maisons mais aussi de perpétuer les techniques de constructions

ancestrale. Je sais que vous ne tripper pas sur les nouvelles maisons mais

je tiens quand même à partager avec vous mon expérience.

 

Chacune des maisons que vous récupérer on été à une époque ou un autre une

construction neuve. C'est sur que c'est moins laborieux aujourd'hui

d'entreprendre un tel projet vue les outils accessible mais reste que y à

pas grands mondes qui s'en donne la peine.

 

Nous avons acheter un carrer en piece sur piece contemporain (pas de toit et pas de solive plafond/plancher)qu'on as entreposer un gros 5 ans pour le laisser secher. Entre temps on s'est rendu compte que c'etait pas ce que l'on recherchait.

J'ai donc ete obliger de tout modifier car sinon j'm'en aurais voulu toute ma vie. (originalement 24x34 avec ralonge centrale 10x12 que j'ai modifier en 30x34)

 

Entre temps, j'ai bûcher du bois,j'en ai équarris un peu et je me suis

tenue pas mal avec les bonhommes au moulin à scie, j'ai préparer pas mal

de bois d'avance pour qu'il soit sec pour la futur maison (echeloner sur 5 ans environ)

 

Nous avons commencer le projet mi juin de cette année et j'ai pas chaumé!

voici seulement quelques photos qui montre le projet en accélérer

 

Alexandre Harpin

 


 

Bonjour jeune homme

 

Ça m’impressionne ton travail. Tu as vraiment bien étudier ta matière, ta maison Normande est bien balancée. T’as fait du fichu de beau travail. Effectivement les anciennes maisons avaient  l’air de ça sur le bois neuf lors de leur construction.

Je ne triple pas sur les toutes maisons neuves contemporaines (il y en a des intéressantes et bien faites, faut pas tout mettre dans le même paquet, mais faut avouer, qu'il y a aussi une méchante gagne de constructions "porter-jeter", des cochonneries construites vite, mal, et qui vont être à démolir dans les prochaines 20 à 50 années) ; mais sur les reconstitutions de maisons anciennes comme tu l’as fait, ça j’aime ça, et je sais apprécier tout le travail de recherche et de réalisation qu’il y’a la dedans.

Félicitation Alexandre, tu es un exemple d’acharnement au travail, un peu comme l’était les anciens qui travaillaient très fort pour survivre et pour bien bâtir pour longtemps.

J’aimerais faire un bel exemple pour les jeunes générations , de ta réalisation et de tes rêves, sur mon site.

 Michel Martel

 


 

Laissons parler les photos d'Alexandre.

 

Tu as toute mon admiration et mon encouragement Alexandre, félicitations et continue de développer un si beau talent.

 

 

-1

 Photos 1 à 4, travaux au moulin à scie.

 

 

 

-2

 

 

 

 

-3

 

 

 

 

-4

 

 

 

 

-5

 Photos 5-6, équarrissage.

 

 

 

-6

 

 

 

 

-7

  Photos 1-8, assemblage en queue d'aronde, d'une solive de plancher à la sole.

 

 

 

-8

 

 

 

 

-9

  Photos 9, enture entre 2 bouts de poutres (soles), d'un type "clé de jupiter", influence de charpenterie navale.

 

 

 

-10

 Photos 10, ossature de plancher

 

 

 

-11

 Photos 11, longue mortaise (coulisse)

 

 

 

-12

 Photos 12 à 16, le carré des murs en pièce sur pièce de gros volume, et solives de plafond.

 

 

 

-13

 

 

 

 

-14

 

 

 

 

-15

 

 

 

 

-16

 

 

 

 

-17

 Photos 17, taillage et assemblage des fermes de toit au sol.

Charpente complexe d'influence du régime français, avec poinçon, entrait retroussé et faux entrait.

Sur cette photo, c'est une ferme de toit de pignon.


Sur les autres fermes, situées entre les 2 fermes des 2 pignons, des jambes de forces reliées aux chevrons par un blochet, seront menuisées.

 

 

-18

 Photos 18, assemblage des entraits aux chevrons, de type "moisé" (en fourchette), barré à chevilles de bois dur.

 

 

 

-19

 Photos 19, assemblage du poinçon à l'entrait retroussé, en tenon-mortaise, barré à chevilles de bois dur.

 

 

 

-20

  Photos 20, charpentage des contreventements (ou aisselliers) du faîte de la toiture, en croix de St-André.

Ici sur la photo, on voit le faîtage à l'envers, la panne faîtière est en bas pour les besoins des taillages.

 

Il s'agit d'une charpente avec influence Normande, voir texte sous photo-30.

 

 

-21

 Photos 21-22, érection des fermes de toit, avec machinerie de levage.

 

 

 

-22

 

 

 

 

-23

 Photos 23 à 26, la charpente de toit est complétée.

 

 

 

-24

 

 

 

 

-25

 

 

 

 

-26

 

 

 

 

-27

 Photos 27 à la fin, planchéiage de la charpente de toit, en planches verticales, fixées aux pannes, et Alexandre fixé au toit (à la vie...) par son harnais.

 

 

 

-28

 

 Planchéiage

 

 

-29

 

 

 

 

-30

 Photos 30, une vue du haut de la charpente du toit, avec son beau système de contreventement en croix de St-André.

Il s'agit d'une charpente de toit avec influence Normande (France), du fait que les croix sont cernées entre la panne faîtière et le sous-faîte. (le sous faîte étant la poutre horizontale que l'on voit au centre photo, sur laquelle les croix reposent).

 

Dans une charpente d'influence plus Normande-Percheronne (puisque le Perche est en fait une partie de la Normandie), les croix dépassent les sous-faîtes et viennent s'assembler sur le côté des poinçons. Voir comme exemple, en autre sur le site, section maisons-archives, dossier #25 Charlesbourg, segment-4.

 

 

 

 

-31

 

 

 

 

-32

 

 

 

 

-33

 

 



 

 

 

-34

 

Si ta maison "passe le temps", il est possible que dans plus de 300 ans ... qu'elle se colore et ressemble à la prochaine photo :

 


 

 



 

 

 

 

 

-35

 

 

 

 

-36

 Photo-36, protection temporaire de la maison avant les neiges.

 

 



 

 en 2017

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 




 

 

Pour voir d'autres dossier sur le site, qui présentent une maison avec une charpente de toit complexe d'influence du régime français, dirigez vous sur ce lien :
 
Faq / général / article #90
 

 

 

Qui est en ligne?

Nous avons 154 invités et aucun membre en ligne