Faq : Les Travaux INTÉRIEURS

:)

 

 

La maison Locas (Locat), est située dans Lanaudière à St-Alexis de Montcalm, sur la grande ligne.

 

Pour information historique sur cette maison d'un noble de l'époque, communiquez avec Clément Locat de la municipalité de St-Rock de l'achigan. Clément ne possède pas cette maison de pierre que je présente dans cet article, mais ses ancêtres Locas (Locat) l'ont habiter.

Entre autres, la splendide maison personnelle restaurée de Clément, a déjà fait l'objet d'un tournage d'une émission de Passions-Maisons.

De plus en 2023, Clément est devenu le président de l'Apmaq, en plus de différentes fonctions qu'il a occupé au niveau patrimoniale dans Lanaudière.

 

 

Admirez cette charpente majestueuse,

construite par un  maître Charpentier du tournant du 18ème siècle.

Maison de pierre construite circa 1800.

 

-1 =

 

Charpente de toit complexe, de type "percheron" 
parce que les contreventements,
dépassent les sous faîtes, pour venir s'assembler plus bas sur les poinçons.

 

Nous sommes en début de 1800.

Les fermes de toit de cette charpente d'exception ... (maison construite pour une personnage important de son époque qui était capitaine de milice, Locas), ... sont composées PREMIÈREMENT : de fermes complexes avec poinçons, faux entraits, entraits retroussés et jambes de force sous les entraits retroussés, telles jambes sont appuyées sur les 3 gigantesques solives du plafond du rez-de-chaussée. 

DEUXIÈMEMENT : de fermes de toit dites : des "chevrons volants", qui s'insèrent entre les fermes de toit complexes.

L'ensemble de ces fermes de toit, sont plus rapprochées qu'au régime français (soit aux +/-  5 pieds centre-centre l'une de l'autre), et les pannes ne sont plus là.

 

Sans pannes, le pontage de la planche de toit est donc positionné à l'horizontal sur les fermes,
et se veut donc une caractéristique typiques du language Néoclassiques du 19ième siècle, ce qui signifie que :

 

cette charpente de toit est en passage entre les anciennes façons de construire de deux époques,

celle du régime Français et celle de la naissance du 19ième siècle.

 

 

-2

 



 

 -2a

Les éléments numérotés sur cette photo-2a, sont à titre indicatifs individuels.
Ils sont répétés dans la charpente sur la photo.

Comme par exemple : l’élément #1 chevrons, est présent à 12 endroits sur la photo.

L’élément #2 poinçon, est présent à 3 endroits sur la photo. Etc.

Les éléments # 1-2-3-5-6-7-8, sont encore présents en totalité ou en parties restantes
sur le bâtiment (voir page 6).

Les éléments 1-2-3-4-5, forment une FERME de toit principale complexe.

Les éléments 9 forment une FERME de toit secondaire (chevrons volants)

 

1 – Un chevron.
2 – Un poinçon.
3 – Un faux entrait.
4 – Un entrait retroussé.
5 – Un chevron volant, d’une des fermes de toit secondaire.
6 – Le pontage de planches du toit, ici fixé à l’horizontal sur les chevrons.
7 – La panne faîtière.
8 – Un sous-faîte.
9 – Un contreventement oblique, au faîte.

N'apparait pas numérotés sur cette photo, des éléments structuraux horizontaux, se voulant être des entremises, entre les entraits retroussés, assemblés à tenons-mortaises sur le côté de ceux-ci.
Ces éléments de charpenterie sont très rares, et servent à contreventer davantage les fermes de toit principales complexes entre elles lors de l'érection de la charpente.

 



 

 

-3 =
Une vue de la charpente de toit et de son mur pignon en pierre.

La coulisse de créosote noire sur la pierre, indique l'emplacement à cet endroit dans la muraille, de la cheminée de pignon.

Il y avait au centre du pignon une fenêtre qui a été fermer en maçonnerie, et la fenêtre à la droite de la photo était à l'origine une porte avec palan, pour monter les victuailles et grains au grenier de la maison.
On aurait pu remettre ces 2 éléments en évidence lors de la restauration, malheureusement ça n'a pas été fait.

 

-4 =

Une vue de la charpente de toit à partir d'une ouverture dans le plencher.  

 

-5 =

Photo du probable tournant du 19-20ème siècles, montrant la devanture de la maison, avec sa grande galerie et deux portes qui dénotent une probable habitation en bigénérations.

À l'origine de la maison, la porte de style Néogothique à gauche de la photo derrière les enfants, était une fenêtre.

Honorius et Liliane Locas semblent être le nom des 2 enfants accompagnés de leur probable mère (?), épouse de Edmond Locas.

 

 

 

 

 

Qui est en ligne?

Nous avons 509 invités et aucun membre en ligne