La section Maisons-Vente du site.

:)

Si certains liens vous amène sur des page VIDES,

c'est que l'abonnement au site est nécessaire pour les visionner,

il en va de la survie du site ...   Merci de m'appuyer !

 



 

Segment-1, Vues de la maison, à l'extérieur, lors de sa prise en charge de récupération, en novembre 2022

Segment-2, Vues de la maison, à l'intérieur, avant les étapes de curetage. Beaucoup d"éléments anciens encore sur place.

Segment-3, Le curetage du rez de chaussée.

Segment-4, Le curetage de l'étage.

Segment-5, Le curetage extérieur.


 



 

Les travaux de curetages à l'étage de la maison sont terminés.

Le grenier à pleine grandeur de l'étage réapparait

comme a l'origine de la maison, avant la construction des chambres à coucher.


Le grenier nous révèle les secrets

de sa première vie.

Bienvenue dans ce segment-4.

 


 

Les indices très anciens visibles au grenier,

racontent une partie des modifications architecturales

que la maison a "vécue à travers le temps".

 

Ce n'est pas d'aujourd'hui que l'on fais de la récupération.

Autrefois on récupérais beaucoup dans le domaine des matériaux.

 

Et le grenier de la maison Rompré nous en donne de beaux exemples.

Voyons ça !

 

-1

Sur photo-1, voici une vision d'ensemble du grenier ancien de la maison,

avant que les chambres n'apparaissent dans ce vaste espace

qui servait, en grande partie de rangement divers,
à l'origine des la "première vie" de la maison.

 

C'est ce que l'on appelait : le grenier, les combles, l'attic (attique).

 

 

-2

Certains matériaux de ce grenier "parlent".

En effet, ces indices apparaissent suite au curetage des chambres en cabanes de l'étage.

(retournez au segment-1, sur photos 27 è 35 et textes, pour revoir les chambres qui étaient construites en cabane à l'étage)

 

Les flèches jaunes en photos 2 et 3 montrent, que les entraits actuels des fermes de toit, portent des entailles d'anciens assemblages.

Ces entraits étaient des PANNES autrefois, constituants structurels d'une charpente de toit dite "complexe".

 

Ce matériau provient d'une maison plus vielle (maison d'influence Française, circa 1790-1820), qui devait était sur place, ou pas loin,

AVANT la construction de notre maison actuelle Rompré.

(n'oublions pas que la maison Rompré est sur le territoire et près du village de Ste-Anne de la Pérade,
village très ancien, dont le "balbutiments d'établissements d'origine", proviennent du 17ème siècle !!)

 

On a probablement démoli la maison, récupéré des matériaux et réutilisés ici en entraits.

 

Pour savoir ce qu'est une charpente de toiture de maison dite : COMPLEXE

consultez dans FAQ / général /  l'article #0000

 

-3

 

 

-4

Ici sur photo-4, la poutre identifiée par la flèche #2, est une ancienne sablière de maison, qui a tournée, installée sur le côté,
lors de sa réutilisation pour construire la maison  Rompré.

Les encoches jaunes "parlent", elles le démontrent.

 

Le #1 est une mortaise ouverte, qui était SUR LE DESSUS de la sablière,
où venait s'asseoir (s'insérer) la base d'un chevron de l'ancienne ferme de toit complexe.


Si on mesure à partir de l'extrémité droite de cette sablière, qui est l'angle de la maison actuelle
on remarque l'empatement LARGE des fermes de toit de cette ancienne maison d'influence française.

 

Le #2 est une encoche qui recevait un gousset de coin d'angle, cette encoche était aussi sur le dessus de la sablière.

Pour savoir ce qu'est un gousset d'angle de sablières,

consultez dans Archives / Dossier # 46 maison Petitclerc /  lphoto # 25 et texte

 

-5

 Sur photo-5

AU #1, encoches d'un ancien Gousset

Au #3, un restant de "clé de mur", qui barrait verticalement le coin de mur de l'ancienne maison française disparue.

 

Pour savoir ce qu'est une clée de mur,

consultez dans Archives / Dossier # 68 maison Bourque /  segment #5,  photo # 18 à 20 et texte

 

-6

 Sur photo-6

À la lettre T, ce qui dépasse de cette mortaise, est l'extrémité un TENON du poteau central de l'ancien mur en pièce sur pièce,
de cette vielle maison française disparue.

 

LES 4 SABLIÈRES DE LA MAISON ancienne française, sont présente SOUS LA SABLIÈRE ACTUELLE.
MAIS VIRÉES SUR LE CÔTÉ.

 

-7

SUR photo-7 = on voit les 2 sablière superposées.

LA sablière du dessus, n'est pas de même couleur que l'ancienne en dessous.

Elle a été taillée lors de l"érection de la maison actuelle Rompré.

 

La planche verticale que l'on voit dans le haut de la dernière sablière, et qui vient fermer l'avant toit extérieur retroussé par les coyaux,

est l'endos de la première planche verticale de recouvrement des murs, à l origine de la maison

que nous verrons au segment-5.

 

-8

Photo-8 =  Les flèches jaunes indiquent les coyaux arrondis sur le dessus, fixés (cloués) sur les chevrons et qui donne l'aspect des avants toits retroussés,

typique des constructions du milieu du 19ème siècle entre autres.

Maisons avec architecture de toiture dite " à la Québécoise"

 

-9

Encore ici sur photo-9, les flèches du bas de la photo = la planche verticale extérieure.

La flèche du haut sur l'entrait, expliquée sous photo #2

 

-10

 



 

Les planchers d'épais madriers.

 

-11

 Les photos 11 à 16, montrent l'ensemble de l'épais plancher de madriers bouvetés, qui au rez-de-chaussée

présentent une face rabotés à la main de belle qualité ancienne.

-11a

 

-12

 

 

-13

 

 

-14

 

 

-15

 

 

-16

 

 

-17

 

 

-18

 

 

-19

 

 

-20

 

 

-21

Les madriers, typiquement d'épaisseurs inégaux, provenent des vieux moulins à scie de châsse,
ont été bouvetés pour donner un plafond du dessous égal, avec l'excédent des épaisseurs visibles au grenier.

Ces inégalités ont été usées par le pied.

Ils sont tous numérotés, mesurés et mis en plan, pour un remontage adéquat.

Les madriers ont aussi le paramètre ancien d'être taillés en longueur avec du fruit.

2 liens qui expliquent le fruit ancien de matériaux ou de murs.

Faq extérieur / article #75

Faq extérieur / article #76

 

 

-22

Le trou dans le plancher montre l'emplacement de la première escalier de la maison.
(Cet ancien escalier de meunier occupait un trou plus restraint, le long du pan de mur arrière.)

expliquée en photo #14 sur le segment-3,

laisse voir la cicatrice de cette escalier sur les murs de pièces chaulés jaune.

TRÈS LOINTAIN PASSÉ de la maison.

 

-23

 

 

 

 

 

 

 

Qui est en ligne?

Nous avons 573 invités et aucun membre en ligne